Résumé de la 12e journée de Superliga Argentina

3
247
12e journée de Superliga Argentina

Tandis que la rencontre entre Boca et River, en finale de Copa Libertadores, attirait toute l’attention, le championnat ne s’est néanmoins pas arrêté. Qui a réalisé la meilleure opération ? Voici le résumé de la 12e journée de Superliga Argentina.

Récapitulatif de la 12e journée de Superliga

Talleres – Aldosivi 0-0

Talleres venait de battre San Lorenzo à l’extérieur et avait la possibilité de décoller en Superliga, mais la T n’a pas réussi à battre Aldosivi, et au contraire s’en est bien sorti en obtenant le point du match nul face à un adversaire qui n’a pas eu l’efficacité nécessaire pour repartir de Córdoba avec les trois points.

Chávez et Iritier ont manqué des occasions importantes, tandis que Matías Pisano combinait le bon et le moins bon dans l’organisation du jeu offensif. La bonne nouvelle pour Aldosivi c’est que l’équipe n’a pas concédé de but, après les quatre buts encaissés lors de la journée précédente face à Banfield. Talleres de son côté n’a pas réussi à créer du jeu, et a perdu Valoyes alors que l’attaquant se retrouvait face à face avec le gardien.

Atlético Tucumán – Rosario Central 2-1

Mené au score, l’Atlético Tucumán a su réagir afin de prendre trois points importants dans la poursuite du leader Racing. Les buts du Decano ont été inscrits par Mauro Matos (35′) et Luis Rodríguez (39′), tandis que Fernando Zampedri (28′) avait ouvert ouvert le score pour la Canalla, qui enchaîne du coup huit matchs sans trouver la victoire.

Le Decano a montré du caractère, de la personnalité et de la qualité afin de revenir au score contre un Rosario Central qui a réussi à prendre l’avantage mais qui a ensuite payé cher son manque d’efficacité. Le Canalla a tenté d’égaliser mais leur espoir s’est écroulé après l’expulsion de Néstor Ortigoza en toute fin de rencontre.

Colón – Estudiantes 1-1

Colón et Estudiantes ont fait match nul 1-1 à Santa Fe, un résultat qui convient aux deux équipes, et ne change pas grand chose pour eux en championnat. L’équipe locale a ouvert le score par l’intermédiaire de Javier Correa (43′) sur penalty mais en deuxième période, Gata Fernández (60′) a égalisé sur une belle frappe de dehors de la surface.

Independiente – Belgrano 2-1

Independiente a terminé parfaitement la semaine. Après avoir vaincu Argentinos Juniors et San Martín de Tucumán lors d’un match en retard, El Rojo a battu Belgrano et pointe désormais à la troisième place du classement avec 22 points.

El Pirata avait pourtant ouvert le score grâce à un penalty transformé par Leo Sequeira (32′), mais les hommes d’Ariel Holan ont égalisé juste avant la mi-temps grâce à un but de Brítez (45′) qui a inscrit un but de renard des surfaces en récupérant un ballon qui trainait dans la surface. En deuxième période, Romero (60′), seul face au but inscrira le but vainqueur, bien qu’il était hors-jeu.

Los Rojos auraient ensuite pu amplifier le score par deux fois sur penalty, mais d’abord le tir de Romero a été repoussé par gardien Rigamonti, puis plus tard dans la partie, c’est le serial buteur Emmanuel Gigliotti qui a trouvé le poteau alors que le gardien était pris à contre-pied.

Gimnasia La Plata – Racing 0-3

Racing a vaincu Gimnasia au Bosque et conforte ainsi sa première place en Superliga. Les buts de la rencontre ont été inscrits par Ricardo Centurión (32′) et Lisandro López (54′ et 87′).

Ricardo Centurión a ouvert le score de la tête, sur corner, un but qui a libéré les joueurs du Racing, bien qu’ils n’aient fait le break qu’en deuxième période par l’intermédiaire de son meilleur joueur : Lisandro López. Il s’est d’abord retrouvé à la finition d’un centre de Pillud, puis il a doublé la mise en fin de match sur penalty.

Banfield –  Lanús 0-0

Banfield et Lanús se sont partagés les points lors de ce clásico del Sur qui s’est disputé au Florencio Solá. En première mi-temps le Grana a mieux joué mais n’a pas réussi à marquer, tout comme el Taladro qui a ensuite bénéficier de plusieurs opportunités de prendre les trois points.

Les clásicos sont souvent des matchs serrés, avec peu de situations de but, et c’est ce qu’on a vu au Florencio Solá où les deux équipes ont abusé sur l’agressivité. Chaque équipe a eu sa mi-temps et aurait pu repartir avec la victoire, le match nul est donc logique.

Tigre – Argentinos Juniors 2-1

Tigre a gagné au terme d’un match incroyable face au Bicho grâce à un but en toute fin de match du Chino Luna. Tout avait pourtant mal commencé lorsque le gardien Augusto Batalla s’est fait expulser à la sixième de jeu pour avoir protester avec véhémence une décision de l’arbitre. Pire encore lorsque Francisco Illarregui (17′) a donné l’avantage à l’Argentinos Juniors. Los Bichitos Colorados ont ensuite eu plusieurs occasions de doubler la mise mais n’ont pas su les concrétiser. Et ce qui devait arriver arriva, avec Lucas Menossi (69′) qui a égalisé sur un coup franc magnifique. Enfin, en toute fin de rencontre, Luna (88′) viendra placer un coup de tête ravageur, pour le délire du peuple du Matador.

Huracán – Godoy Cruz 2-1

Huracán a gagné 2-1 contre Godoy Cruz au Parque Patricios, résultat qui lui permet de rester dans l’ombre du Racing, six points derrière, mais avec un match en retard. Les buts des hommes de Gustavo Alfaro ont été inscrits par Andrés Chávez (31′) et Lucas Gamba (45′ sur penalty), lors d’une première période de haut vol. Gabriel Ávalos (70′) a ensuite réduit la marque en deuxième mi-temps pour el Tomba.

Avec ce résultat, le Globo enchaîne sa troisième victoire consécutive, qui lui permet de faire le plein de confiance avec le  clásico contre San Lorenzo.

Newell’s Old Boys –  Defensa y Justicia 0-0

Defensa y Justicia a fait mal nul contre Newell’s, contre-performance qui l’empêchera de passer devant le leader Racing, même en gagnant ses deux matchs en retard. En effet, el Halcón (le Faucon) jouait avec cette idée en tête lors de chaque match car il savait que s’il remportait ses deux matchs en retard contre River et Estudiantes, il passerait devant le Racing. Mais en laissant filer des points à Rosario, il n’y parviendra pas. A moins qu’entre-temps, Racing n’en perde également.

Le match était intéressant, bien que les deux équipes aient été inefficace. Sous une pluie battante, les deux gardiens ont été très bons et ont réalisé des arrêts spectaculaires, leur permettant de garder leur cage inviolée. On a assisté à un bon match au Coloso Marcelo Bielsa bien qu’il ait manqué l’émotion du but.

Vélez Sarsfield –   San Lorenzo 0-0

Pour son premier match sur le banc de San Lorenzo, Jorge Almirón espérait prendre les trois points face à Vélez Sarsfield pour commencer à remonter dans le classement, mais devra se contenter du point du match nul. Pour cela, il a disposé son équipe avec deux milieux défensifs centraux derrière quatre joueurs à vocation plus offensive (Merlini, Belluschi, Botta et Reniero), mais l’équipe n’a pas pu se créer beaucoup de situations de but et au contraire a eu des difficultés à stopper la pression de l’équipe locale.

De son côté, l’équipe de Gabriel Heinze avait pour objectif d’asphyxier son adversaire, et par moment elle y est parvenue, bien qu’elle n’ait pas réussi à concrétiser ses occasions et a ainsi laisser passer sa chance de prendre les trois points. Vélez méritait mieux, mais devra se contenter du point du nul.

Patronato – San Martin (T) 3-3

Patronato et San Martín de Tucumán nous ont gratifié d’un superbe match au Paraná lors du match de clôture de la 12e journée de Superliga. L’équipe locale semblait filer tout droit vers la victoire, lorsqu’elle menait 3-0 à la mi-temps, grâce à des buts inscrits par Facundo Barceló (21′ et 35′) et Mauricio Sperduti (26′), les deux derniers buts ayant été inscrits sur penalty.

Un des grands protagonistes du match a été… l’arbitre Fabricio Llobet, qui a sifflé trois penalties et les trois décisions ont été polémiques. Le troisième a été sifflé en faveur del Ciruja, permettant à Claudio Bieler (62′) d’inscrire le but du 3-1, qui a sonné la révolte de son équipe. Alberto Costa (77′) réduira la marque sur une belle frappe et à cinq minutes de la fin, Luciano Pons inscrira le but égalisateur.

River Plate –  Unión Santa Fé 1-2

Le 24 janvier 2019, River et Unión ont joué le match reporté correspondant à la 12e journée de Superliga et ont offert un excellent spectacle. Et c’est finalement le « Tatengue » qui est reparti avec les trois points grâce à cette victoire sur le score de 2 buts à 1 au Monumental.

Franco Fragapane (37′) a ouvert le score en première période sur penalty, suite à une action polémique. L’arbitre Francisco Lamolina a signalé une faute de Kevin Sibille sur Franco Troyanksy qui avait commencé en dehors de la surface. En deuxième période, Diego Zabala (73′) a doublé la mise pour son équipe après un très bon débordement de Nelson Acevedo. Enfin, Juan Fernando Quintero a réduit le score pour River sur une frappe de loin, déviée par le défenseur Jonathan Bottinelli.

Avec ce résultat, Unión retrouve le chemin de la victoire au Monumental, après 19 ans sans y parvenir.

San Martín (SJ) – Boca Juniors 0-4

Cet autre match reporté, du fait du superclasico en Libertadores s’est joué
le 1er février, et le moins que l’on puisse dire, c’est que Boca n’a pas fait de cadeau !

El primer triunfo de la era de Gustavo Alfaro llegó en San Juan y con una buena producción futbolística del Xeneize. No solo por la diferencia en cuanto al resultado (4-0) sino también por lo que generaron unos y otros. El tridente de ataque elegido por el DT le dio buenos dividendos, ya que Cristian Pavón, Mauro Zárate y Wanchope Ábila se anotaron en el marcador. Emmanuel Mas puso el definitivo sobre el cierre del encuentro.

Fue un partido similar al que jugó River anoche, inclusive por cómo se dio el desarrollo del encuentro. La primera ocasión fue para el local, que no pudo aprovechar un mano a mano de Claudio Mosca frente a Esteban Andrada. A partir de esa jugada, que pareció ser un llamado de atención, Boca empezó a jugar y vapuleó al elenco sanjuanino.

En el primer tiempo apareció Mauro Zárate en su máxima expresión, para asistir a Pavón en el primero y marcar el segundo con un golazo. Ya en el complemento, esta vez Pavón se vistió de asistidor y fue Wanchope el que puso el 3-0 ante la imposibilidad de que Ardente pueda evitar la caída de su valla. Ya con el partido liquidado, Emmanuel Mas aprovechó una pelota parada para poner cifras definitivas.

Tous les buts de cette 12e journée de Superliga

Les plus beaux arrêts des gardiens

A lire aussi :

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici