Résumé de la 15e journée de Superliga Argentina

3
160
résumé de la 15e journée de Superliga

Découvrez tout ce qu’il s’est passé lors de cette dernière journée de Superliga avant la trêve.

Récapitulatif de la 15e journée de Superliga

San Martín (T) –  Newell’s Old Boys 0-3

Il aura fallu attendre 15 rencontres pour que Newell’s retrouve la victoire à l’extérieur ! Et « los Leprosos » ont mis fin à cette série noire de belle façon en l’emportant sur le score de 3 buts à 0 face à  San Martín de Tucumán grâce à des buts de Francisco Fydriszewski (54′ et 87′) et d’Alexis Rodríguez (90′). Du côté du Santo, qui venait d’une victoire lors du clásico, Rodrigo Moreira a été expulsé.

Ce résultat permet à Newell’s de sourire et d’envisager une reprise plus radieuse en 2019. Avec cette défaite à la Ciudadela, « el Ciruja » replonge dans le bas du classement avec ses 14 points et met fin à une série de trois matchs sans défaite.

San Lorenzo – Estudiantes 1-1

San Lorenzo avait les trois points dans la poche et allait remporté sa première victoire depuis que Jorge Almirón a pris les rênes de l’équipe, mais Estudiantes lui a volé la victoire in extremis et est reparti à La Plata avec un point. Rubén Botta (48′), a ouvert le score sur penalty, ensuite c’est Pablo Mouche qui a eu sa chance des 12 mètres mais qui a manqué ce qui aurait été le but du 2-0. Au final, c’est Mariano Pavone (87′), encore sur un penalty qui a égalisé et décrété le 1-1 final.

Unión –  Banfield 0-1

Banfield s’est déplacé sur la pelouse d’Unión pour le compte de la 15e journée de Superliga et est reparti avec une victoire importante sur le score de 1-0, terminant ainsi l’année de la meilleure des façons. L’unique but de la rencontre a été inscrit par Marcelo Torres (69′) au terme d’une action lors de laquelle Pittón s’est troué au moment de dégager le ballon, qui a été récupéré Payero qui a buté sur Nereo Fernández mais la balle est revenue dans les pieds du Chelo qui n’a plus eu qu’à la pousser au fond.

Le Tatengue a eu le temps d’égaliser mais n’a pas trouvé le chemin pour y parvenir. L’équipe ne parvient plus à relever la tête depuis sa défaite face à Godoy Cruz lors de la 10e journée de championnat, qui mettait fin à une belle série d’un an sans perdre à domicile. Cette défaite a semble-t-il coulé les joueurs d’Unión car ils n’ont plus gagnés depuis : ils ont fait match nul contre Patronato 2-2 et perdu à trois reprises, 0-2 contre Vélez, 2-0 contre San Martín de San Juan et donc 0-1 face à Banfield.

A l’inverse, l’équipe du Sud du Grand Buenos Aires est reparti avec les trois points, qui la place dans la zone de qualification en Copa Sudamericana, et cette victoire met un terme à une série noire de 16 années sans vaincre l’équipe de Santa Fe dans son stade.

Defensa y Justicia –  Colón 3-0

La série d’invincibilité en championnat de Defensa y Justicia se poursuit avec cette victoire 3-0 contre Colón au Florencio Varela. L’équipe entraînée par Sebastián Beccacece a été supérieure à son adversaire du début jusqu’à la fin et termine ainsi l’année 2018 de la meilleure des façons. Les buts du « Halcón » ont été inscrits par Ciro Rius (3′), Ignacio Aliseda (30′)  et Gastón Togni (79′).

Lanús –  Talleres 2-1

Mené 0-1, Lanús a réussi à retourner la situation et à gagner un match difficile sur le score de 2-1. En effet, Talleres fait partie de ces équipes qui proposent du jeu, peu importe sur quelle pelouse, et samedi la T a donné des maux de tête dès le début de match au Grana. Après une bonne action collective, Nahuel Bustos (13′) a piqué le ballon par dessus le gardien et a ouvert le score pour l’équipe de Cordoba.

Mais l’équipe locale a bien réagi en s’appuyant sur sa carte offensive de ces dernières rencontres : Sebastián Ribas (26′ et 54′). L’Uruguayen a commencé à payer avec des buts la confiance que lui a donné l’entraîneur en inscrivant un doublé qui a permis au Grana de remporter sa troisième victoire en Superliga et de commencer à sortir du fond du classement.

Godoy Cruz –  Independiente 1-1

Godoy Cruz et Independiente se sont partagés un point chacun après le résultat nul 1-1 au Malvinas Argentinas. L’équipe locale a ouvert le score par l’intermédiaire d’Ángel González (73′) mais Maxi Meza (78′) a égalisé à peine 5 minutes plus tard.

Après une première période plutôt dominée par le « Tomba », qui n’a toutefois pas réussi à concrétiser les occasions qu’il s’est créé, en deuxième mi-temps on a assisté à plusieurs actions individuelles qui ont marqué la rencontre. Tout d’abord, c’est González, l’attaquant de l’equipe de Mendoza qui a ouvert le score après une belle action individuelle dans la surface. Mais la réponse n’a pas tardé, avec Maxi Meza (qui a peut être disputé sa dernière rencontre avec le Rojo) qui a inscrit un magnifique coup franc.

Argentinos Juniors –  Aldosivi 1-2

Aldosivi a terminé l’année 2018 avec le sourire grâce à cette victoire 2-1 face au Bicho à La Paternal. Les buts de l’équipe de Mar del Plata ont été marqués par Leonel Galeano (14′) et Emiliano Amor (90′) en toute fin de rencontre. Argentinos Juniors avait égalisé sur un penalty transformé par Alexis Mac Allister (47′)

Cette victoire permet à Aldosivi de se positionner dans la zone qualificative en Copa Sudamericana, tandis qu’Argentinos termine une année difficile et attend l’arrivée de Diego Dabove, qui sera le nouvel entraîneur à partir de la nouvelle année.

Gimnasia –  Huracán 2-2

Gimnasia et Huracán nous ont gratifiés d’un superbe match au Bosque qui s’est terminé sur le score de deux buts partout. Le « Globo » a réussi à prendre l’avantage à deux reprises grâce à des buts de Carlos Auzqui (2′) et Patricio Toranzo (74′), mais le « Lobo », qui venait d’une défaite en finale de Copa Argentina, est parvenu à égalisé à chaque fois avec des buts de Santiago Silva (10′) et Maximiliano Comba (77′).

Avec ce résultat, Gimnasia enchaîne son cinquième match sans victoire en championnat tandis que Huracán en est à quatre sans défaite.

Racing Club –  San Martin (SJ) 1-0

Racing a gagné sur le score minimum face à San Martín (SJ) et termine ainsi l’année en tête de la Superliga avec six points d’avance sur le deuxième (Defensa). L’unique but de la partie a été inscrit par l’inévitable Lisandro López (35′) qui a ainsi conclu une semaine de rêve : il avait marqué un doublé contre Talleres et signé un nouveau contrat jusqu’en 2020, et avec ce but il a rejoint Gigliotti en tête du classement des buteurs.

Patronato –  Vélez Sarsfied 3-3

Il suffit de voir le résultat pour comprendre que l’on a assisté à un très bon match entre Patronato et Vélez au Paraná. Gabriel Carabajal a ouvert le score dès la première minute de jeu, inscrivant ainsi le but le plus rapide de la Superliga. Nicolás Domínguez a ensuite égalisé au quart d’heure de jeu puis Mauricio Sperdutti (26′) a redonné l’avantage à Patronato. A noter que Vélez sera réduit à 10 avant la mi-temps suite à l’expulsion de Luis Abram.

En deuxième période, les joueurs de Heinze parviendront tout de même à égaliser puis à prendre l’avantage grâce à un doublé de Matias Vargas (67′ et 70′) mais Agustín Sandona (82′) finira par égaliser en fin de rencontre. Quel match !

Belgrano – Tigre 1-2

Tigre a gagné à l’arrachée sur la pelouse de Belgrano, à Córdoba grâce à un but dans le temps additionnel de Federico GonzálezJuan Brunetta (54′) avait pourtant ouvert le score pour Belgrano, avant que Hugo Silveira (74′) n’égalise.

Ce résultat mérité pour l’équipe de Mariano Echeverría, permet à Tigre de prendre trois points face à un rival direct dans la course au maintien.

Boca Juniors –  Atlético Tucumán 1-2

Ce match reporté suite à la dispute de la finale de Copa Libertadores entre River et Boca s’est finalement joué le 20 février 2019. S’il remportait ce match, Boca avait l’occasion de se rapprocher des leaders Racing et Defensa y Justicia, mais s’est finalement incliné sur la pelouse. En effet, l’Atlético Tucumán s’est imposé 2-1 face au Xeneize. Les buts du « Decano » ont été inscrits par Gervasio Núñez (9′) et David Barbona (70′), tandis que Wanchope Ábila (61′) avait temporairement égalisé pour Boca.

Rosario Central –  River Plate 1-1

Match également reporté en raison de la dispute de la finale de Copa Libertadores, la rencontre s’est finalement jouée le 14 février 2019, et en ce jour de Saint-Valentin, Rosario Central et River nous ont livré un partidazo à Rosario. Le match s’est terminé sur un match nul 1-1, mais les deux équipes auraient pu gagner la partie. Un golazo de Quintero (17′), une erreur d’Armani, un poteau de chaque côté et une fin de match passionnante. Voilà à quoi on a assisté.

En première mi-temps, Juanfer Quintero a voulu prouvé que son but contre le Racing n’était pas dû au hasard, et a à nouveau envoyé le ballon dans la lucarne, laissant le gardien sans réaction. Ce but a alors donné l’avantage à son équipe, à un moment où c’était plutôt Central qui était mieux dans la partie. Mais une erreur d’Armani en tout début de deuxième période a permis à el Canalla d’égaliser. En effet, sur une frappe anodine, Agustín Allione (46′) a trompé le gardien, qui a laissé passer le ballon sous son corps. 1-1.

Les deux équipes ont ensuite bénéficié de plusieurs opportunités de marquer, avec notamment des tirs qui ont heurté les montants, tout d’abord sur un tir de Matías Suárez, puis de Washington Camacho, mais le score ne bougera plus. 1-1 score final.

Tous les buts de cette 15e journée du championnat argentin

Les plus beaux arrêts des gardiens

A lire aussi :

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici