Résumé de la 16e journée de Superliga Argentina

2
76

Après une trève et un mercato bien agité avec notamment plus changements d’entraîneurs, la Superliga a repris ses droits. Voici le résumé de la 16e journée du championnat argentin.

Récapitulatif de la 16e journée de Superliga

Banfield -- San Martin (SJ) 1-1

Banfield désormais entrainé par Hernán Crespo n’est pas parvenu à prendre les trois points face à San Martín de San Juan lors de cette rencontre qui marquait le retour de la Superliga après la trêve. Tout avait pourtant bien commencé avec le but de Juan Pablo Álvarez (6′), mais en fin de match, Palacios Alvarenga (78′) a égalisé et gâché les grands débuts de l’ex buteur de la Selección Argentina. On peut néanmoins noter le changement de mentalité des joueurs du côté du « Taladro », qui a cherché la victoire jusqu’à la fin, ce qui laisse présager un avenir de meilleure augure.

Godoy Cruz -- Lanús 0-2

Lanús s’est imposé sur la pelouse de Godoy Cruz sur le score de 2-0 et a ainsi retrouvé le chemin de la victoire à l’extérieur après dix matchs sans y parvenir. Tomas Belmonte (33′) a ouvert le score d’une tête plongeante suite à un bon travail de Pasquino sur le côté gauche. Le deuxième but est arrivé seulement quelques minutes plus tard après une erreur défensive du « Tomba » que Lautaro Acosta (42′) n’a pas laissé échapper .

Cette victoire s’inscrit dans la continuité des bonnes prestations de l’équipe de Luis Zubeldía lors de la fin de la première partie de Superliga, tandis que el Negro Gómez n’a pas pu célébrer ses débuts en tant qu’entraineur du Tomba.

Defensa y Justicia -- San Lorenzo 1-0

Victoire méritée pour les joueurs de Sebastián Beccacece qui ont cherché les trois points toute la rencontre et qui y sont parvenus dans le temps additionnel. Fernando Márquez (90+2) a inscrit le but vainqueur qui permet à son équipe de pointer à la deuxième place du classement, à trois petits points du leader Racing. Après avoir battu River Plate au Monumental, El Halcón s’est offert un autre grand du football argentin et continue ainsi à rêver du titre.

Le but est le reflet de ce que veut Beccacece : une sortie de balle rapide, un bon jeu individuel de Ignacio Aliseda et une finition impeccable de Cuqui Márquez, un véritable renard des surfaces qui n’a laissé aucune chance à Fernando Monetti.

Huracán -- Rosario Central 2-1

Pour le retour du Turco Mohamed au Palacio Ducó, Huracán a reçu et vaincu Rosario Central, ce qui lui permet de se maintenir dans le haut du classement. « El Globo » a bien mieux débuté la rencontre que « el Canalla » et en quelques minutes a bénéficié de trois opportunités de prendre l’avantage. Tout d’abord Cabezas a sauvé une balle de Gamba sur la ligne. Ensuite l’attaquant a obligé le gardien Ledesma a se déployer et dévier un tir sur le poteau. Enfin, Barrios a pris sa chance de loin mais la balle est passée juste à côté.

Les buts ont fini par survenir en fin de la première période, tout d’abord par l’intermédiaire du Colombien Andres Roa (40′) qui a magnifiquement dribblé le gardien avant de pousser le ballon au fond des filets. Lucas Barrios (45+1) a doublé la mise juste avant la pause, bien servi par Gamba.

En deuxième période, Bauza a lancé Herrera (48′) sur la pelouse, et l’attaquant s’est vite fait remarqué car sur son premier ballon il a réduit la marque en faveur du Canalla. Le résultat ne bougera plus, Huracán prend les trois points et se retrouve à 9 points de Racing et à 6 de Defensa. À noter les expulsions d’Ortigoza et de Mancinelli suite à une altercation.

Tigre -- San Martín (T) 2-2

Miracle à Victoria. Tigre perdait 2-1 lors de ce match clé dans la lutte pour le maintien, puis sur une action fortuite a égalisé contre San Martín de Tucumán. Tout s’est passé en deuxième période, avec Lucas Janson (56′) qui a ouvert le score pour Tigre. « El Santo » a ensuite égalisé par l’intermédiaire de Rodrigo Gómez (59′) seulement trois minutes plus tard, puis a pris l’avantage à dix minutes de la fin grâce à un but inscrit par Lucas Acevedo (80′). Enfin, Hugo Silveira (89′) a égalisé pour l’équipe locale sur un but quelque peu tombé du ciel.

Avec ce résultat qui n’arrange personne, les deux équipes se maintiennent dans le bas du classement.

Atlético Tucumán -- Gimnasia 4-1

L’Atlético Tucumán s’est imposé sur le score de 4-1 face à Gimnasia au José Fierro lors d’un après-midi où tout s’est bien passé pour l’équipe du nord-ouest de l’Argentine. Après un début de match tonitruant puis quelques doutes après la réduction du score du Lobo, Tucumán a mis fin au suspens avant l’heure de jeu. Favio Álvarez (10′), Leandro Díaz (14′ sp), Yonathan Cabral (44′) et Mauro Matos (54′ sp) ont marqué pour les locaux, tandis que Lorenzo Faravelli (36′) a inscrit le but des platenses.

Sans Luis Rodríguez et Guillermo Acosta, transférés respectivement à Colón et à Lanús lors du mercato, l’équipe de Ricardo Zielinski est parvenu à maintenir la bonne dynamique qui lui permet de se positionner à la troisième place du classement. Et le bon match réalisé par Leandro Díaz y est pour beaucoup. L’ex joueur de Lanús a fait la passe décisive pour qu’Álvarez ouvre le score puis a inscrit le but du 2-0 sur penalty.

Aldosivi -- Racing Club 1-3

Defensa avait fait son job en gagnant contre San Lorenzo, pour mettre la pression sur le Racing mais on dirait qu’il n’y a rien qui peut faire douter les joueurs d’Eduardo Coudet. En effet, la Academia a gagné 3-1 face à Aldosivi à Mar del Plata et poursuit sa course en tête de la Superliga. Les buts de la rencontre ont été inscrits par Augusto Solari (4′), Lisandro López (54′ sp) et Darío Cvitanich (90+2), tandis que Cristian Chávez (27′) avait marqué le but égalisateur pour Aldosivi.

Bien que le Tiburón ait tout donné, les individualités du Racing ont fini par faire la différence. Quand ce n’est pas Lisandro López, c’est Centuríon qui peut résoudre le match, et maintenant l’équipe compte également sur Darío Cvitanich, un buteur qui ne pardonne pas devant le but.

Belgrano -- Unión 0-0

Belgrano et Unión n’ont pas proposé grand chose, ce match nul et vierge est du coup logique. Le « Tatengue » a tout de même laissé une meilleure image et aurait pu repartir avec les trois points mais s’est contenté du point du match nul, quelques jours après avoir battu River au Monumental.

Quant à Unión, l’équipe dirigée par Diego Osella reprend cette deuxième partie de saison sans un de ses joueurs phares (Matías Suárez) et avec plusieurs recrues qui devront s’adapter rapidement aux idées du coach.

Independiente -- Talleres 1-1

Avec une équipe remaniée suite aux départs de plusieurs joueurs importants comme Emmanuel Gigliotti, Independiente a reçu Talleres au Libertadores de América et a concédé le point du match nul, bien que le « Rojo » méritait mieux. L’équipe d’Ariel Holan a rapidement pris l’avantage en première période grâce à Silvio Romero (10′) qui a transformé un penalty suite à une faute sur Hernández. À partir de là l’équipe contrôlait le match grâce notamment à Pablo Pérez. Le Rojo a bénéficié de plusieurs opportunités d’alourdir la marque mais a notamment trouvé le poteau sur un tir de Bustos.

En deuxième période, Holan a décidé de sortir Pérez et cela a changé le court du match, avec une équipe qui était moins ordonnée et l’équipe de Cordoba a su profiter des espaces. En fin de match, sur un contre, la T s’est retrouvé en bonne position, Bustos n’a pas réussi à dégager le ballon qui s’est retrouvé dans les pieds de Palacios (79′) qui ne s’est pas fait prier pour fusiller le gardien. 1-1 score final

River Plate -- Patronato 1-3

Décidément, l’année n’a pas bien commencé pour River. Il est vrai que 2018 s’est bien déroulé, mais la reprise de la compétition n’a pas été bénéfique pour l’équipe de Marcelo Gallardo, qui a perdu les trois matches qu’il a disputés en 2019 : Defensa y Justicia, Unión et ce week-end Patronato lors de cette 16e journée de Superliga. Il est vrai que el Muñeco a fait tourné son effectif et a laissé la plupart des habituels titulaires en dehors de la feuille de match pour faire jouer des jeunes joueurs ou des joueurs qui avaient peu de minutes au compteur, mais cela n’a pas fonctionné.

L’équipe du Paraná a rapidement pris l’avantage par l’intermédiaire de Gabriel Ávalos (13′) qui d’un tir croisé a battu Germán Lux. L’attaquant paraguayen a ensuite doublé la mise quelques minutes plus tard d’une belle tête (36′). 2-0 à la mi-temps. En début de deuxième période, Ávalos (encore lui !) a inscrit un troisième but en piquant le ballon par dessus le gardien. Enfin, River finira par réduire la marque grâce à un but du jeune Ferreira (63′).

Lors de la prochaine rencontre, Gallardo devrait relancer son équipe type.

Newell’s Old Boys -- Boca Juniors 1-1

Newell’s et Boca ont fait match nul 1-1 au terme d’un match vibrant à Rosario. La Lepra a mieux commencé, grâce au trio composé de Figueroa, Formica et Maxi Rodríguez, auteur d’un golazo, mais le Xeneize élevé son niveau de jeu en deuxième période et est parvenu à égaliser par l’intermédiaire de Darío Benedetto.

Chaque équipe a eu sa mi-temps au Coloso Marcelo Bielsa. L’équipe locale stimulée par le retour de Maxi Rodríguez a causé des maux de tête à Boca avec trois joueurs habiles balles au pied qui ont obligé la défense à repartir de loin et à laisser des espaces. La différence au terme des 45 premières minutes s’est jouée sur un golazo de l’ex joueur de Peñarol Maxi Rodríguez (25′). En deuxième période, Alfaro a pris note de ce qui n’allait pas avec son équipe et a lancé Campuzano et Zarate sur la pelouse. Changements payants car c’est du côté gauche qu’est venu l’action de l’égalisation avec Zarate qui a centré en direction de Benedetto (78′) qui d’une belle frappe a trompé le gardien et permis à Alfaro de prendre un point pour son premier match à la tête de l’équipe.

Colón -- Argentinos Juniors 2-0

Pour les débuts de Julio Comesaña comme entraîneur, et du Pulga Rodríguez, Colón a accueilli Argentinos et s’est imposé 2-0 grâce à un grand match de l’ancien joueur de l’Atlético Tucumán. El Pulga n’aura eu besoin que de 17 minutes pour inscrire son premier but sous ses nouvelles couleurs. Sur un coup franc, la balle est arrivée dans ses pieds et d’une belle frappe croisée, il a trompé le gardien Federico Lanzillotta. Il faudra ensuite attendre la deuxième mi-temps pour voir l’équipe de Santa Fé amplifier la marque, et une fois encore Rodriguez sera décisif, cette fois en adressant une superbe passe décisive pour Heredia (68′).

Pour les débuts de Diego Dabove à la tête de l’équipe, El Bicho n’a rien pu voir pour éviter la défaite, et a terminé le match à 9 suite aux expulsions de Fausto Montero et du gardien Lanzillotta.

Estudiantes -- Vélez Sarsfield 1-2

Mené au score, Vélez a renversé la situation et s’est imposé face à Estudiantes au Centenario de Quilmes sur le score de 2-1 grâce à des buts de Matías Vargas et Lucas Robertone, tandis que Lucas Albertengo avait ouvert le score pour le « Pincha ».

Estudiantes est mieux entré dans la partie et a logiquement ouvert le score sur coup de pied arrêté. La Gata Fernández a adressé un centre sur la tête de Lucas Albertengo (21′) qui a trompé le gardien. Puis l’équipe de Gabriel Heinze a commencé à prendre de l’assurance grâce notamment à Matías Várgas qui a été l’homme de la rencontre. Juste avant la pause, le jeune international argentin a égalisé sur une belle action individuelle. Toutefois c’est en deuxième période qu’il fera le plus parler de lui. Depuis son aile gauche, il a causé de véritables maux de tête à la défense du « Pincha ».

En deuxième période, les joueurs du Liniers ont été largement supérieur à Estudiantes qui a semblé fatigué. Vélez en a profité et a vite pris l’avantage grâce à une belle frappe de Lucas Robertone (55′) de dehors de la surface qui n’a laissé aucune chance à Mariano Andújar. 2-1 score final.

Por eso, no llamó la atención que rápidamente consiga la diferencia: Lucas Robertone tomó la pelota en la puerta del área y sacó un derechazo que dejó sin chances a Mariano Andújar para el 2-1.

Tous les buts de cette 16e journée du championnat argentin

Les plus beaux arrêts des gardiens

A lire aussi :

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici