Résumé de la 17e journée de Superliga Argentina

3
240
Lisandro Lopez célébrant un but du Racing

Racing qui continue sa course en tête, Defensa y Justicia qui ne lâche rien, Boca qui veut se mêler à la lutte… Voici le résumé de la 17e journée du championnat argentin.

Récapitulatif de la 17e journée de Superliga

Gimnasia a remporté ce duel important dans la course au maintien contre Tigre sur le score de 3-1 et retrouve ainsi le chemin de la victoire à un moment clé de la Superliga. Les buts du Tripero ont été inscrits par Lorenzo Faravelli (54′), Maxi Coronel (84′) et Alexi Gómez (87′). Hugo Silveira (72′) avait inscrit le but égalisateur du Matador qui s’enfonce quant à lui un peu plus dans le bas de classement.

Gimnasia – Tigre 3-1

Talleres – Banfield 3-1

Talleres a battu Banfield 3-1 et ainsi fait le plein de confiance avant le duel en Copa Libertadores contre São Paulo. Après un début de match sur les chapeaux de roues lors duquel l’équipe a inscrit deux buts en moins de dix minutes, la T a ensuite contrôlé la rencontre et souffert seulement quelques minutes après la réduction du score de Dátolo, but qui n’a finalement pas été suffisant pour « el Taladro ».

En première période, la T a sorti le grand jeu et a vite pris l’avantage grâce à des buts de Palacios (5′) et Godoy (8′), mais a ensuite baissé son niveau de jeu après la sortie de l’ex attaquant de Boca. El Taladro a eu l’illusion de pouvoir revenir au score après l’égalisation de Dátolo (79′) mais Soñora (81′) a très vite calmé les ardeurs des joueurs de Banfield. Prochaine étape pour l’équipe de Cordoba : la confrontation contre São Paulo en Libertadores.

San Martín (T) – Defensa y Justicia 1-2

Defensa y Justicia a remporté une de ces rencontres qui marquent la campagne d’une équipe qui joue pour devenir champion. Car ce n’est pas facile d’aller jouer à Tucumán et encore moins d’être mené au score pour ensuite gagner face à San Martín, qui avait pris l’avantage grâce au but de Tino Costa (19 sp). Mais le but d’Oliver Benítez (82′) contre son camp puis le but du 2-1 de Nicolás Fernández (90+2) en toute fin de match ont fait délirer tout Florencio Varela, deuxième du classement à trois petits points du Racing.

Seul le temps nous dira jusqu’où ira l’équipe de Sebastián Beccacece, qui continue à écrire son histoire en étant toujours invaincu au bout de 17 rencontres de Superliga. Samedi, elle est venue à bout d’un adversaire toujours difficile à jouer et où de nombreux adversaires se sont cassés et se casseront les dents. Et elle l’a fait avec ses armes, en bataillant juqu’à la dernière seconde et cela a porté ses fruits car elle a arraché la victoire dans le temps additionnel grâce à Uvita Fernández, un des piliers de l’équipe.

San Lorenzo – Independiente 0-0

San Lorenzo et Independiente se sont affrontés au Nuevo Gasómetro lors de cette 17e journée de Superliga et ne sont pas arrivés à se départager. Pourtant, on ne peut pas dire que l’on s’est ennuyé. À la 38e minute, Héctor Fértoli est entré dans la surface et s’est fait faucher par Emanuel Brítez. Nicolás Blandi s’est chargé de tirer le penalty qui a été arrêté par Martín Campaña. En deuxième période, après seulement une minute de jeu, suite à une main, Brítez a reçu un deuxième carton jaune synonyme d’expulsion. Malgré la supériorité numérique, « el Ciclón » de Jorge Almirón n’est pas parvenu à se créer de véritables occasions de buts. 0-0 score final.

Lanús – Colón 1-0

Lanús est venu à bout de Belgrano grâce à un but d’une de ses idoles : José Sand (88′). Pour son retour à la Fortaleza del Grana, il a su profiter de la dernière occasion dont il a bénéficié pour la mettre au fond et ainsi donner les trois points à son équipe, ce qui leur permet de continuer à rêver d’une qualification internationale.

Argentinos Juniors – Belgrano 0-0

Argentinos et Belgrano continuent perdu au fin fond du classement de Superliga et pour cette 17e journée du championnat argentin ont fait match nul 0-0 au Estadio Diego Armando Maradona. L’équipe dirigée par Diego Dabove a eu le monopole du ballon, surtout après l’expulsion de Marcelo Herrera ,de l’équipe de Cordoba. Avec ce résultat nul, Belgrano continue dans la zone de relégation et en est à six matchs consécutifs sans connaître la saveur de la victoire. « El Bicho » en est quant à lui à quatre rencontres sans victoire.

Rosario Central – Aldosivi 0-0

Rosario Central et Aldosivi ont clôturé la journée de Superliga du samedi avec une belle rencontre bien qu’il n’y ait pas eu de but. Los Canallas ont été supérieur à leur adversaire du soir mais ne sont pas parvenu à concrétiser leur supériorité. Ce match nul a plus arrangé le « Tiburón » de Gustavo Álvarez qui se maintient dans la zone qualificative pour la Copa Sudamericana.

Boca Juniors – Godoy Cruz 2-0

Pour la première rencontre de Gustavo Alfaro à la Bombonera en tant qu’entraîneur de Boca, les Xeneizes se sont imposés 2-0 contre Godoy Cruz lors de cette 17e journée du championnat argentin. L’équipe s’est montrée solide, a dominé la rencontre, et a rapidement pris l’avantage grâce à un penalty transformé par Darío Benedetto (14′) suite à une faute commise sur Carlos Tevez. Au milieu de terrain, Iván Marcone et Emanuel « Bebelo » Reynoso ont réalisé un très bon match. En deuxième période, Alfaro a fait des changements et remplacé Tevez, Reynoso et Benedetto par Mauro Zárate, Agustín Almendra et Ramón Ábila. Et c’est justement Zárate (90+3) qui a enfoncé le clou sur un magnifique coup franc qui n’a laissé aucune chance à Roberto Ramírez.

Avec ce résultat, Boca peut envisager de se battre pour le titre, et pointe à la 3e position à égalité avec l’Atlético Tucumán. « El Tomba », qui avait bénéficié d’une belle opportunité d’égaliser, avec un but mal annulé à Santiago García pointe quant à lui à la 11e place.

Unión – Newell’s Old Boys 0-0

Encore un match nul et vierge qui aurait mérité un meilleur sort, avec les deux équipes qui ont compté plusieurs occasions de marquer. Ce partage des points ne permet pas au « Tatengue » de se rapprocher de la zone qualificative en Copa Sudamericana, tandis que « la Lepra » est toujours invaincue depuis que Bidoglio a pris les rênes de l’équipe.

Avec la mobilité de Maxi Rodriguez comme l’un des points forts, et la montée en puissance de Nereo Fernandez au fil des minutes, Newell a mieux commencé le match, mais a rapidement baissé le rythme après les 45 premières minutes. En deuxième mi-temps, Madelón a essayé de changer les choses en faisant rentrer Lotti et Rios et c’est justement Lucas Ríos qui a été tout proche de tromper le gardien pour donner l’avantage à Unión. Les deux équipes ont finalement dû se contenter du partage des points.

Racing – Huracán 3-1

Racing a remporté un match clé face à Huracán et continue en tête de la Superliga. Les buts inscrits par l’équipe de Coudet ont été l’oeuvre de Jonathan Cristaldo (35′), Lisandro López (72′ sp) et Leonardo Sigali (90′), tandis que Carlos Auzqui (48′) avait temporairement égalisé pour « el Globo ». Avec ce triomphe, la Academia maintient son avance de trois points sur Defensa y Justicia. Il fallait gagner, et ils l’ont fait. Dans cette lutte acharnée en haut du classement avec Defensa y Justicia, avec « el Halcón » qui avait mis la pression à la Academia suite à sa victoire face à San Lorenzo, le Racing n’a pas tremblé et s’est imposé 3-1 face à Huracán, à Avellaneda.

Jonathan Cristaldo a ouvert le score de la poitrine pour le Racing, qui a ensuite compté de nombreuses opportunités de creuser l’écart en début de de deuxième mi-temps. C’est finalement Carlos Auzqui qui a égalisé, bien servi par Israel Damonte. Mais les joueurs de Coudet n’ont pas paniqué et ont repris le jeu à leur avantage. Lisandro López, sur penalty a redonné l’avantage aux siens, avant que Leo Sigali ne vienne enfoncer le clou en toute fin de match.

Vélez Sarsfield – River Plate 1-2

Cette rencontre entre Vélez et River promettait beaucoup, et les deux équipes ont été à la hauteur des expectatives. L’équipe de Marcelo Gallardo a fini par s’imposer 2-1 au terme d’un match à suspens. Les joueurs dirigés par Gabriel Heinze auraient pu ouvrir le score à la 24e minute de jeu, mais Franco Armani a arrêté le penalty tiré par Rodrigo Salinas. C’est finalement Rafael Santos Borré (49′) qui a ouvert le score sur une belle passe de Nicolás De La Cruz, qui a réalisé un grand match. Le deuxième but du « Millonario » a également un accent Colombien, avec Juan Fernando Quintero (86′) qui a transformé un penalty, pour sa première rencontre avec le numéro 10, laissé vacant par Gonzalo « Pity » Martínez. Dans le temps additionnel, Álvaro Barreal (90+1) a réussi ce qui semblait être impossible : mettre un but à Armani.

Avec ce résultat, River enchaîne une deuxième victoire consécutive, tandis que « el Fortín » a perdu après 14 matchs d’invincibilité à domicile.

Patronato – Atlético Tucumán 3-0

En grande difficulté en 2018, Patronato poursuit son bon parcours en 2019, avec une nouvelle victoire, et de quelle manière ! Après avoir battu River, l’équipe du Paraná est facilement venu à bout de l’Atlético Tucumán 3-0. Les buts ont été inscrits par Germán Berterame (4′), Gabriel Carabajal (38′) et Gabriel Ávalos (63′ sp). À noter l’expulsion de Yonathan Cabral en fin de rencontre.

« El Patrón » a dominé du début à la fin, et n’a pas laissé réagir l’équipe de Tucumán, avec tout ce que cela siginifie. Au delà de l’arrivée de nouveaux joueurs, Mario Sciacqua commence à trouver une identité pour son équipe, et cela donne des résultats positifs.

San Martín (SJ) – Estudiantes 3-0

San Martín a clairement été au dessus de Estudiantes à San Juan et s’est donné un petit bol d’air en s’éloignant de la zone de relégation. Les buts du « Santo » ont été l’oeuvre de Mauro Bogado (45′), Palacios Alvarenga (65′) et Claudio Mosca (71′). Au contraire, le « Pincha » ne parvient pas à relever la tête et ne gagne plus depuis sept rencontres. Estudiantes avait pourtant bien démarré la rencontre et a été supérieur lors des 15/20 premières minutes, mais San Martín a ensuite pris le contrôle du jeu et ne l’a plus lâché. Le premier but est survenu en toute fin de première période sur une frappe de dehors de la surface de Mauro Bogado. En deuxième mi-temps, San Martín n’a laissé aucune chance à Estudiantes. Entré en jeu à la 60e minute, Palacios Alvarenga n’a eu besoin que de cinq minutes pour inscrire le but du 2-0, puis Mosca a ajouté la cerise sur le gâteau en marquant le troisième but de son équipe.

Tous les buts de cette 17e journée de Superliga

Les plus beaux arrêts des gardiens

A lire aussi :

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici