Résumé de la 24e journée de Superliga Argentina

0
118
Solari qui célèbre son but face à Tigre

C’est fait, Racing est champion d’Argentine ! En revanche, la course dans la lutte pour le maintien est insoutenable et tout se jouera lors de la dernière journée. Voici le résumé de la 24e journée de Superliga Argentina.

Récapitulatif de la 24e journée de Superliga

Newell’s Old Boys – Huracán 3-1

Newell’s a réussi à réagir à la suite de son élimination en Copa Argentina et s’est imposé sur le score de 3 buts à 1 contre Huracán. Les buts de la « Lepra » ont été inscrits par Maxi Rodríguez (16′ sp), son cousin Alexis Rodríguez (33′), et Luis Leal (80′), tandis qu’Andrés Chávez (18′) avait temporairement égalisé pour le « Globo », qui en est désormais à 10 matchs consécutifs sans gagner.

Boca Juniors – Banfield 2-0

Le Boca de Gustavo Alfaro commence à prendre forme. Ce faucon (surnom donné à son équipe par l’entraîneur) ne court plus… il vole ! Car il a des attaquants qui font la différence et il l’a démontré lors du retour de cette rencontre qui a marqué le retour de Cristian Pavón (57′), qui a marqué un but et offert une passe décisive à Wanchope Ábila (18′) pour l’ouverture du score, bien qu’il était largement hors-jeu. Banfield a bénéficié de quelques chances de marquer mais n’a rien pu faire et s’est incliné 2-0 à la Bombonera.

Avec cette victoire, le « Xeneize » a assuré la troisième place au classement et s’est qualifié pour la phase de groupes de la Copa Libertadores 2020, qui était un des objectifs principaux de l’équipe technique.

San Lorenzo – Gimnasia 1-1

Lors de cette 24e journée de Superliga, San Lorenzo a reçu Gimnasia au Nuevo Gasómetro et a dû batailler pour éviter la défaite.

En effet, c’est le « Lobo » qui a marqué en premier grâce à un but de Jan Carlos Hurtado (59′). Mais alors que tout semblait terminé, Marcelo Herrera (90+4′), aidé par une déviation de Maximiliano Coronel, a égalisé pour les siens d’une frappe en dehors de la surface.

Avec ce point pris in extremis, l’équipe de Jorge Almirón enchaîne un quatrième match sans défaite (3 en Superliga et 1 en Copa Libertadores), tandis que celle dirigée par Hernán Darío Ortiz en est à trois rencontres sans connaître la défaite (2 en Superliga et 1 en Copa Argentina).

Godoy Cruz – Patronato 2-1

La lutte pour le maintien est plus chaude que jamais : Patronato a perdu 2-1 lors de son déplacement sur le terrain de Godoy Cruz et les trois dernières places de relégation se joueront lors de la dernière journée.

Le « Tomba » s’est imposé à Mendoza grâce aux buts marqués par Victorio Ramis (49′) et Miguel Merentiel (76′). Faustino Dettler (63′), qui a fait ses débuts en Primera, avait temporairement égalisé lors de son premier ballon touché.

Ainsi, l’équipe dirigée par Mario Sciacqua devra attendre la dernière journée pour savoir si elle parviendra à se maintenir en première division. Entre Patronato, San Martín de San Juan, Belgrano et Tigre sortiront les trois qui accompagneront San Martín de Tucumán en Nacional B.

Independiente – Vélez 2-1

Independiente a montré son caractère et a gagné 2-1 face à Vélez au stade Libertadores de América. Menée au score après un but d’un ex Rojo, Leandro Fernández (8′), l’équipe de Avellaneda a réussi à revenir au score puis à l’emporter grâce à des buts inscrits par Silvio Romero (56′) et Pablo Pérez (84′) en toute fin de rencontre.

Avec ce résultat, l’équipe d’Ariel Holan, peut rêver d’une qualification pour la Copa Sudamericana 2020.

Talleres – River 0-2

River s’est déplacé à Córdoba où il a gagné contre Talleres sur le score de 2-0, résultat qui lui permet d’avoir un pied dans la prochaine édition de la Copa Libertadores. Les deux buts du Millonario ont été l’oeuvre d’Ignacio Fernández (27′ et 34′), l’homme de la rencontre.

A noter que l’équipe orientée par Marcelo Gallardo a terminé le match à 10, suite à l’expulsion de Nicolás De La Cruz (54′).

Atlético Tucumán – Aldosivi 1-0

L’Atlético Tucumán a reçu Aldosivi au stade José Fierro et s’est imposé 1-0, résultat qui lui permet d’assurer la cinquième place au classement. Le but de la rencontre a été marqué par Leandro Díaz (43′) juste avant la pause.

Ce but a ainsi permis à l’équipe orientée par le Ruso Zielinski, qui a été ovationné par les supporters qui souhaitent qu’il poursuive son aventure à la tête de l’équipe, d’atteindre les 42 points, et ainsi d’assurer la cinquième place synonyme de qualification pour la prochaine Copa Sudamericana mais également de débuter la Copa de la Superliga directement en huitième de finale.

De son côté, Aldosivi, qui a fini le match à 9 suite à la blessure à l’épaule de Denis Stracqualursi et à l’expulsion de Yoel Juárez (90+5′), compte toujours 32 points et s’est compliqué la tache pour une qualification pour la prochaine Sudamericana.

Argentinos – Rosario Central 0-2

Diego Cocca a commencé du pied droit son expérience en tant qu’entraîneur de Rosario Central. Pour ses débuts, son équipe s’est imposée 2-0 à La Paternal contre Argentinos, résultat qui permet au « Canalla » de retrouver la victoire après 10 rencontres sans y parvenir. Leur dernière victoire remontait à la 13e journée contre Estudiantes.

Leonardo Gil (17′) et Alfonso Parot (54′) ont été les buteurs de la rencontre.

A l’opposé, cette défaite a mis un terme à une série de cinq matchs sans défaite du « Bicho ».

Lanús – Belgrano 3-1

Suite à la défaite de Patronato face à Godoy Cruz, Belgrano s’est déplacé à la Fortaleza avec l’espoir de prendre trois points vitaux dans la course au maintien, mais a buté contre un Lanús qui ne lui a laissé aucune chance et a perdu 3 buts à 1.

Pepe Sand (4′), Marcelino Moreno (63′) et Guillermo Acosta (90+2′) ont marqué les buts de l’équipe de Luis Zubeldía, tandis que Cristian Techera (46′) avait temporairement égalisé pour l’équipe cordobesa.

Cette victoire permet à Lanús de se positionner dans les places qualificatives pour la prochaine Copa Sudamericana, tandis que Belgrano devra attendre la dernière journée pour savoir s’il parviendra à se maintenir en Primera.

Tigre – Racing 1-1

Racing a eu un déplacement difficile sur la pelouse de Tigre et a dû souffrir jusqu’à la dernière minute pour remporter le titre de champion de la Superliga après avoir fait match nul 1-1. Au même moment, Defensa faisait le même résultat contre Unión, et ne peut donc plus rattraper son retard de 4 points à une journée de la fin.

En première période, c’est l’équipe du Chacho Coudet qui a compté le plus d’opportunités d’ouvrir le score, mais Darío Cvitanich a trouvé le poteau et Licha López est tombé sur un très bon Marinelli.

En deuxième période, le « Matador » s’est montré le plus dangereux, mais n’est pas parvenu à marquer et a fini par concéder l’ouverture du score, sur une action lors de laquelle Marinelli s’est complètement manqué, et a offert le but à Augusto Solari (57′) qui n’a eu qu’à pousser le ballon au fond des filets. La Academia n’est pas passé loin de doubler la marque lorsque Saravia a servi Lisandro López qui d’un lob subtil a failli marquer, mais la balle a heurté la barre transversale.

En fin de match, Racing savait que le 1-0 lui donnait le titre et a baissé le rythme, ce dont a profité Tigre, qui joue sa survie en Superliga. Dans le temps additionnel, Lucas Rodríguez (90+4′) a surpris Gabriel Arias sur coup franc et a permis à son équipe de repartir avec un point.

Ce résultat satisfait les deux équipes, car il n’empêchera pas le Racing de célébrer le titre de champion d’Argentine.

Defensa y Justicia – Unión 1-1

Defensa y Justicia a lutté jusqu’à la fin pour remporter le titre. Malheureusement pour le « Halcón », le rêve s’est terminé lors de cette 24e journée de Superliga après avoir fait match nul 1-1 contre Unión, même résultat que le Racing, qui conserve ainsi ses 4 points d’avance.

Toutefois, l’équipe dirigée par Sebastián Beccacece a tout donné durant la rencontre, malgré un manque d’efficacité, comme l’a prouvé Ignacio Aliseda qui lorsqu’il a été remplacé a fondu en larmes.

C’est Unión qui a ouvert le score sur une contre-attaque en toute fin de match, par l’intermédiaire d’Augusto Lotti (89′), un ex joueur du Racing. Mais Defensa ne voulait pas abandonner et dans le temps additionnel, Matías Rojas (90+7′) a égalisé sur coup franc, bien aidé par le gardien Nereo Fernández.

Estudiantes – San Martín de Tucumán 1-1

Estudiantes n’est pas parvenu à venir à bout de San Martín (T). Après l’expulsion d’Adrián Arregui (50′) pour avoir récolté deux cartons jaunes, le « Pincha » a réussi à ouvrir le score à peine une minute plus tard grâce à un but de Jonatan Schunke (51′), avantage au score qui ne durera que dix minutes car il finira par concéder l’égalisation. Gonzalo Rodríguez (61′) a inscrit le but du 1-1 definitif à La Plata.

Lors de cette rencontre entre deux équipes qui n’ont plus rien à disputer, Gabriel Milito a pu tirer quelques conclusions sur son équipe pour la saison prochaine, et elles n’ont pas dues le satisfaire. Malgré une supériorité numérique pendant toute une mi-temps, Estudiantes n’a pas réussi à prendre le dessus sur une équipe déjà reléguée.

Du côté du Santo, ce match a servi à lancer des jeunes joueurs issus de la formation, pour commencer à préparer la saison prochaine en B Nacional.

Colón – San Martín de San Juan 0-0

San Martín de San Juan avait besoin de gagner pour atteindre Patronato dans le classement promedios, mais n’a pas pu faire mieux qu’un résultat nul sur le score de 0-0 face à Colón au Cementerio de los Elefantes et jouera alors son maintien lors de la dernière journée.

Le gardien du Santo sanjuanino, Luis Ardente, a été la grande figure de la rencontre grâce à plusieurs arrêts qui permettent à son équipe de rester en vie dans la lutte pour ne pas descendre.

Le Racing est champion d’Argentine !

Tous les buts de la 24e journée de Superliga

Les plus beaux arrêts des gardiens

A lire aussi :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici