Chili – Campeonato PlanVital 2021 : retour sur la journée 3

1
336
Journée 3 du championnat chilien 2021

Alors que les premières journées avaient été plutôt « logiques » en ce qui concerne les rapports de forces, cette troisième journée du championnat chilien aura été marquée par de nombreuses surprises. S’il est trop tôt pour en tirer des conclusions, une chose est sûre : rien n’est écrit d’avance, et tout le monde devra cravacher pour atteindre les objectifs.

Tous les résumés de la 3e journée du Championnat du Chili 2021

Unión Española 0-2 Melipilla

Comme pour bien commencer cette journée si particulière, la première rencontre de cette journée aura vu la victoire d’un promu contre une des têtes d’affiche de la saison.

Au Santa Laura, la Unión Española de Jorge Pellicier a chuté contre Melipilla. Chuté oui, car même s’il faut souligner le très bon match de Melipilla (pressing haut en première mi-temps puis intelligents et rapides en phase de transition par la suite), la UE a particulièrement déçu, et surtout inquiété. Deux grosses erreurs défensives à la relance qui coûtent deux buts, un par mi-temps. Un manque de créativité offensive assez criant (l’absence de Carlos Palacios se fait pour l’instant beaucoup sentir).

Les maux de la UE auront été symbolisés par Mario Larenas, directement fautif sur le premier but encaissé, puis expulsé après deux cartons jaunes évitables. Pour Melipilla, cette victoire est la première depuis 13 ans en Première Division ! Un résultat pour lancer la saison.

⚽️ Buts de Gonzalo Sosa (7′) et Luis Haquin (64′)

Audax Italiano 1-0 Universidad Católica

La Universidad Católica est-elle intouchable ? La question pouvait presque se poser tant les Cruzados dominent de la tête et des épaules le football national. Surtout, l’équipe menée par Gustavo Poyet était toujours invaincue depuis le début de la saison. Pourtant, Audax a fait tomber vendredi le triple champion en titre.

Dans un match, il faut le dire, assez ennuyeux, les Itálicos ont d’abord fait le dos rond et souffert dans une première mi-temps contrôlée tactiquement pas la UC. Mais maladroits dans le dernier geste, les hommes de Poyet ne parviendront pas à faire la différence. Gagnant petit à petit la confiance, Audax va se montrer dangereux sur coup de pied arrêté. En touchant la barre dans un premier temps après un corner, puis en ouvrant le score après un autre corner, joué à deux, avec une belle tête au deuxième poteau de Torres, celui-là même qui avait touché la barre quelques minutes plus tôt.

La Católica poussera pour égaliser, mais le bloc de Audax tiendra bon, le score n’évoluera plus. À ce moment du week-end, Audax prenait seul la tête du classement, en dépassant son adversaire du soir.

⚽️ But de Fabian Torres (67′)

Deportes La Serena 0-0 Universidad de Chile

La U de Dudamel déçoit en ce début de saison. Après s’être fait écarter sans trop de difficulté en Copa Libertadores par San Lorenzo, les Azules ont enchaîné un deuxième match nul cette saison et n’ont toujours pas gagné de match depuis la reprise.

Pourtant, plus que la performance (assez pauvre, des deux côtés), c’est surtout l’arbitrage qui aura été au cœur de ce match. À la 88e minute, Mario Sandoval marque sur coup franc direct à l’entrée de la surface et laisse entrevoir une première victoire pour la U. Validé dans un premier temps, le but est ensuite refusé par l’arbitre après de nombreuses protestations des joueurs de La Serena. Une situation bizarre, car certes le mur n’était pas en place et l’arbitre ne regardait pas le ballon, mais son coup de sifflet avait été donné. Cet imbroglio arbitral fait alors disjoncter certains joueurs qui sont alors à deux doigts d’en venir aux mains, et le match se termine quelques minutes plus tard dans la confusion.

Santiago Wanderers 1-2 Unión La Calera

Le seul « grand » à avoir été au rendez-vous ce week-end est sans aucun doute la Unión La Calera. Pas gâtés pourtant par leur tirage en phase de groupe de la Libertadores, les Cementeros n’ont pas été impressionnés et ont fait respecter leur statut sous le soleil de Valparaíso.

Ça n’aura pas pour autant été une promenade de santé dans ce match très haché (24 fautes, 6 cartons jaunes, 4 penaltys). C’est d’ailleurs sur penalty que La Calera ouvrira le score dès la 5e minute après une semelle de Juan Soto dans la surface et un appel à la VAR. Après une égalisation assez rapide de Wanderers, le match va s’équilibrer et se fermer, malgré un nouveau penalty pour La Calera, mais qui sera manqué par Castellani qui aurait pu s’offrir un doublé.

Il faudra attendre l’entrée de Andrés Vilches à une demi-heure de la fin pour que le rythme réaccélère. C’est d’ailleurs Vilches qui obtiendra un penalty cinq minutes après son entrée, fauché par le gardien dans la surface. Penalty transformé ensuite par un autre rentrant, en la personne de Jorge « El Mago » Valdivia, qui marque là son premier but avec son nouveau club.

Dans les dernières minutes, Santiago Wanderers obtiendra un penalty après une main dans la surface, mais ce sera la main ferme du gardien Alexís Arias qui sauvera les trois points pour la Unión après un superbe arrêt. Avec cette victoire, La Calera prend la tête du classement et sera, encore cette année, un outsider à prendre très au sérieux.

⚽️ Buts de Jara (24′) pour Santiago Wanderers ; Castellano (6′ sp) et Valdivia (75′ sp) pour Unión La Calera

Colo-Colo 1-2 O’Higgins

On pouvait s’y attendre, mais malgré le maintien obtenu in extremis l’année dernière, les maux de Colo-Colo restent très profonds. Alors qu’ils avaient été plutôt convaincants la semaine dernière contre Cobresal, les hommes de Gustavo Quinteros ont cette fois sombré au Monumental.

Les maux restent peu ou prou les mêmes, mais celui qui ressort le plus est la fragilité mentale de beaucoup de joueurs, et les blessures de la saison passée restent encore vives. En témoigne le carton rouge direct reçu par Matías Zaldivia après un tacle assassin à la 24e minute de jeu. Un rouge symbolique et handicapant alors que Colo-Colo, mené dès la 5e minute après un penalty, avait réussi à revenir au score avec une belle tête de César Fuentes. Sans pourtant être dominateur, O’Higgins profitera de sa supériorité numérique pour donner le coup de grâce au Cacique à la 71e minute, après une frappe de loin de Castro, mal anticipée par Brayan Cortés.

Colo-Colo retombe donc dans ses travers, et il va falloir surveiller ça de très près, dans une saison qui doit être celle de la « reconstruction ».

⚽️ Buts de Bolados (16′) pour Colo-Colo ; Vergara (6′ sp) et Castro (71′) pour O’Higgins

Ñublense 3-1 Cobresal

Première victoire également pour l’autre promu, le champion de Primera B 2020, Ñublense. C’est pourtant Cobresal qui a vite ouvert le score dès la 5e minute de jeu avec un but de Huartado après un très bon coup franc tiré par Maidana. Mais Ñublense va ensuite remonter le bloc, récupérer des ballons et avoir de nombreuses occasions jusqu’à la demi-heure de jeu où ils obtiendront un penalty assez limite, mais confirmé par la VAR.

Dans une deuxième période équilibrée, c’est finalement l’équipe locale qui fera plier la balance en sa faveur. Dans les cinq dernières minutes, Ñublense marquera par deux fois. Le but marqué à la 86e est pourtant assez polémique. Alors que Cobresal aurait pu bénéficier d’un penalty, Ñublense part en contre et Valenzuela marque. Appel à la VAR et après quelques minutes d’incertitudes, le but est finalement validé. La colère des joueurs de Cobresal ne changera rien, et c’est au contraire Ñublense qui punira son adversaire, de nouveau en contre, à la 96e minute. Première victoire de Ñublense en Primera depuis 6 ans.

⚽️ Buts de Guerra (35′ sp), Valenzuela (86′) et Quinteros (90+7′) pour Ñublense ; Huartado (8′) pour Cobresal

Palestino 1-1 Everton Viña del Mar

Le début de saison de Palestino est assez décevant. Après deux défaites lors des deux premières journées, les hommes du « Coto » Sierra ne sont toujours pas parvenus à ouvrir leur compteur de victoires. Ce match nul n’est pourtant pas forcément un si mauvais résultat au vu de la physionomie du match, les Árabes étant réduits à 10 dès la 16e minute avec l’expulsion de Nicolas Berardo.

Malgré tout, c’est Palestino qui va ouvrir le score en deuxième mi-temps sur un penalty obtenu et transformé par Brayan Carrasco. L’exploit était alors en marche, mais malgré la débauche d’énergie, Palestino va craquer à la 93e minute quand Menéndez égalisera de la tête pour sauver un point pour ce triste Everton. Deux points de perdus pour Palestino, mais globalement du positif à retenir.

⚽️ Buts de Carrasco (55′ sp) pour Palestino ; Menéndez (90+3′) pour Everton

Curicó Unido 1-1 Deportes Antofagasta

Pour terminer cette journée, on avait droit à un duel alléchant entre deux équipes « sexy » menées par deux entraîneurs en vogue, Martín Palermo et Juan José Ribera.

Cette rencontre entre outsiders commencera sur les chapeaux de roues avec l’ouverture du score pour Antofagasta dès la 4e minute de jeu avec un ballon récupéré au deuxième poteau par le Vénézuelien Eduard Bello. Clairement l’un des hommes en forme de ce début de saison. Vingt minutes plus tard, Curicó égalisera sur penalty par l’intermédiaire de Parra.

Dans une première mi-temps intense, Antofagasta a été à quelques centimètres de reprendre l’avantage dans les dernières minutes après un ballon sauvé sur sa ligne par la défense de Curicó. Un sauvetage au tout dernier moment, qui aura provoqué la colère du « Coto » Ribera, l’entraîneur des Pumas d’Antofagasta, furieux qu’on ne fasse pas appel à la VAR pour vérifier si le ballon était entré ou non.

Chaque équipe aura dans le second acte des situations pour prendre l’avantage, mais le score ne bougera pas. Score logique, et un match qui nous confirme qu’il faudra suivre ces deux équipes cette saison !

⚽️ Buts de Parra (27′ sp) pour Curicó Unido ; Bello (4′) pour Deportes Antofagasta

Le classement du championnat chilien à la fin de la 3e journée

Le classement du championnat chilien à la fin de la 3e journée

A lire aussi :

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici