Chili : Colo-Colo évite la relégation in extremis

4
239
Colo-Colo évite la relégation

Colo-Colo a terminé le match le plus dramatique de son histoire avec un sentiment de soulagement incommensurable. Après avoir frôlé une relégation historique, le Cacique restera en première division du championnat chilien. Les colocolinos ont terminé la saison à la 16e place (sur 18) du classement et ont joué un match de barrage décisif contre l’Universidad de Concepción, avant dernier au classement Promedio. Seul le vainqueur de la confrontation disputée en match sec à Talca resterait dans l’élite. Et au milieu du chaos, les Albos ont rempli leur mission. Colo Colo a gagné 1-0 et a évité la descente. En inscrivant son premier but en tant que professionnel, le jeune Pablo Solari (19 ans) a été le héros du match et le salvateur du peuple Cacique.

Un match pour la survie

Le match a naturellement été tendu à Talca, avec les deux équipes qui jouaient pour leur survie. Meilleur en première mi-temps, Colo-Colo a réussi à contenir son adversaire grâce à ses milieux de terrains et s’est montré plus dangereux en attaque. Le but du maintien est arrivé à la 19e minute de jeu, des pieds de Solari. L’Argentin de 19 ans a reçu le ballon sur la droite et a réalisé une action « Maradonesque ». Il a feinté le premier défenseur, a crocheté le deuxième et a finalisé en glissant le ballon sous le gardien de but.

Universidad de Concepción a ensuite tenté de mettre la pression en seconde période, mais Colo-Colo a tenu le résultat. Les Albos auraient même pu inscrire un autre but, sur une nouvelle action de Solari, mais le ballon a fini sur la barre transversale. Malgré les longues minutes de temps additionnel, le score n’a plus bougé. Le coup de sifflet final a été un énorme soulagement pour les colocolinos. Ils ont pleuré, se sont pris dans les bras et ont poussé un ouf de soulagement de ne pas représenter la page la plus sombre de l’histoire alba. Ils ne descendent pas ! L’UdeC, en revanche, devra disputer la Segunda Division, aux côtés de Coquimbo Unido et Deportes Iquique.

Pablo Solari le salvateur

Pablo Solari, joueur de Colo-Colo

Le grand homme de la victoire a été Pablo Solari. Le joueur de 19 ans a débuté à Talleres et a été prêté à Colo-Colo en novembre, avant même d’avoir fait ses débuts professionnels en Argentine. A la base, il a signé pour renforcer l’équipe junior, dans une saison où le club a fait appel à d’anciennes idoles, comme Matías Fernández et Jorge Valdívia. Mais rapidement, l’adolescent est devenu une option de Gustavo Quinteros et a gagné une place de titulaire dans la dernière ligne droite du championnat chilien, lorsque les Albos ont commencé leur remontée. Les points remportés n’ont pas été suffisant pour sauver le Cacique des playoffs contre la relégation, mais le prodige a gagné en confiance.

Solari a conquis les supporters pour son engagement et son habileté sur l’aile droite. Il se créait de belles occasions, malgré qu’il n’avait toujours pas fait trembler les filets. Et le match supplémentaire, pour déterminer la salvation, a signifié la consécration du jeune joueur. Avant d’arriver à Talca, il a fait preuve de personnalité en rencontrant les supporters qui ont même menacé de mort l’équipe. Puis, sur le terrain, il n’a pas ressenti la pression et a fait la différence, en inscrivant le premier but de sa carrière pour éviter la première relégation dans les 95 ans d’histoire du club. Il s’est transformé en talisman, et les supporters voudront certainement qu’il reste pour reconstruire l’équipe en 2021.

Un chantier pour 2021

Le club n’est pas descendu, mais Colo-Colo a besoin d’être reconstruit. Le championnat chilien de 2020 a clairement été chaotique pour l’équipe sur le terrain, mais également en dehors avec des problèmes dans les coulisses qui ont révélé la mauvaise gestion menée par « Blanco y Negro S.A. », la société qui gère le département football du club. Le Cacique devra repenser ses objectifs et la répartition des pouvoirs, avec des conflits internes. La victoire contre Universidad de Concepción a été un soulagement, car une relégation aurait eu un impact considérable sur les finances.

A lire aussi :

4 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici