AccueilArgentineLe maillot "interdit" : le jour où River a joué avec les...

Le maillot « interdit » : le jour où River a joué avec les couleurs de Boca

Le 20 août 1980, l’équipe de Labruna affrontait le PSV Eindhoven dans le cadre du Trophée Joan Gamper, organisé par le FC Barcelone. Comme les Néerlandais portaient du blanc, les Espagnols ont prêté aux triples champions d’Argentine un maillot jaune et bleu (et bordeaux). Avec les couleurs de son éternel rival, River a remporté la confrontation aux tirs au but.

43 ans se seront écoulés depuis l’un des plus grands paradoxes de l’histoire de River Plate : le match au cours duquel les Millonarios ont porté les couleurs de Boca. En tournée en Espagne pour disputer le Trophée Joan Gamper 1980, l’équipe alors entraînée par Ángel Labruna et triple championne d’Argentine en titre (Metro et Nacional 79, et Metro 80) a joué avec un maillot de Barcelone qui n’était pas le traditionnel maillot blaugrana, mais un maillot alternatif du club catalan : jaune avec une bande bleue (et bordeaux).

A cette époque, l’industrie textile faisait son entrée dans le monde du football. Les noms des marques de sport commençaient à apparaître sur les maillots des équipes, comme le logo Topper qui a accompagné la bande rouge à partir de 1977. En mars 1980, River arborait le trèfle Adidas pour la première fois lors d’un match de Copa Libertadores contre le Sporting Cristal, bien qu’il s’agissait d’un contrat temporaire, valable uniquement pendant cette compétition (River est repassé chez Adidas en 1983, et ne les a plus quitté depuis).

C’est précisément à l’occasion du Gamper 1980, le trophée amical qui marque le début de saison du FC Barcelone, que River a fait ses débuts avec une troisième marque sur son maillot le 19 août contre Vasco da Gama : Olimpia, une entreprise argentine qui habillera le club jusqu’en 1982, selon l’excellent livre « La camiseta de River » de Javier Maluf.

Cependant, le lendemain du match contre les Brésiliens – que River a perdu 3-2 – le club de Núñez n’a pas pu porter son tout nouveau maillot. Lors du match contre les Néerlandais du PSV Eindhoven pour la troisième place du Trophée Gamper, River a dû recourir à un maillot alternatif en raison de la similitude avec le maillot blanc de son adversaire. C’est alors que l’on a apporté en urgence et de manière inattendue dans le vestiaire du Camp Nou, les maillots aux couleurs « interdites » du grand rival, le jaune et le bleu de Boca, que le club avait utilisés comme deuxième maillot les années précédentes, notamment par un certain Johan Cruff.

« L’équipe néerlandaise s’est présentée tout en blanc, et River a donc dû recourir d’urgence à un maillot jaune alternatif utilisé les saisons précédentes par le club hôte, Barcelone. Il s’agissait d’un maillot de l’équipementier Mont Halt« , explique Maluf dans son livre. Avec le maillot du club organisateur, River a fait match nul 0-0 et il a fallu recourir à la séance de tirs au but pour déterminer qui allait finir sur le podium du tournoi.

Duel aérien lors de la rencontre entre River et le PSV en 1980.

Ce qui est d’autant plus curieux, c’est qu’en portant les mêmes couleurs que Boca, River s’est imposé 4-2 au terme d’une séance de tirs au but qui échappe généralement au club de Núñez – et qui, au contraire, est souvent favorable à son grand rival. Le gardien Ubaldo Matildo Fillol n’a pas arrêté un seul tir, mais deux Néerlandais – Van der Meulen et Valke – ont tiré à côté. Le seul Argentin qui à manquer son tir est Omar Labruna, le fils du célèbre Angel, entraîneur et légende du club.

En l’absence de vidéo (sur YouTube on trouve seulement des images du match contre Vasco da Gama), il reste néanmoins une poignée de photos du match contre le PSV Eindhoven pour témoigner d’un événement qui a vraiment eu lieu. River a joué avec la plupart de ses habituels titulaires – à l’époque on pouvait voir des joueurs jouer deux matches d’affilée en 24 heures – du coup on peut voir des coupures de presse de deux idoles arborant les maillots jaune et bleu (et bordeaux) : Norberto Beto Alonso et Ramón Díaz.

Beto Alonso fait la couverture du magazine Goles.

Bien que des collectionneurs de River aient essayé d’obtenir les maillots portés lors de ce match – qui, malgré le paradoxe, sont également considérés comme des objets cultes en raison de leur particularité – cela a été impossible jusqu’à présent (du moins c’est ce que l’on croit) car dès la fin du match, les joueurs ont dû les rendre à leur propriétaire, Barcelone. Cependant, Emiliano Abreu – propriétaire de plus de 600 maillots historiques de River et l’un des associés de Match Day Auctions, une société qui vend aux enchères des maillots portés pendant les matchs – a récupéré un maillot qui pourrait être l’une de ces rares exceptions.

Plus précisément, Abreu (@emi_coleccionmomumental sur Instagram) a ajouté à sa collection personnelle, il y a deux mois, un de ces maillots jaune, bleu et bordeaux que le FC Barcelone portait à la fin des années 1970. Au dos figure le numéro 16 qui, à l’époque où le banc des remplaçants était composé d’un gardien et de quatre joueurs, correspondait généralement à un attaquant. Leopoldo Jacinto Luque est entré en jeu en deuxième mi-temps contre le PSV : ce maillot correspond-il à celui porté par le santafesino, champion du monde 1978 à l’Argentine ? Abreu ne peut pas l’affirmer avec certitude.

Maillot de Barcelone avec le numéro 16 sur le dos

Peu de gens savent qu’en plus d’avoir porté le maillot du FC Barcelone, River a également porté celui de l’autre géant du pays, le Real Madrid. C’était en 1965, toujours en Espagne, lors d’un match amical au Santiago Bernabéu contre l’équipe locale : étant donné la similitude des maillots blancs du Real et de River, les Merengues ont prêté un maillot rouge aux visiteurs lors de ce match qui s’est terminé sur un score de 3-1 en faveur du club madrilène.

En outre, River a également joué avec le maillot d’une troisième équipe espagnole : c’était en 1975, lors d’un tournoi d’été à Huelva, dans le sud de l’Espagne, lors d’une confrontation face à l’Athletic Bilbao, qui arborait son traditionnel maillot blanc et rouge à rayures verticales. À l’époque, les délégations voyageaient avec un seul équipement. River a donc dû utiliser un autre maillot et, comme cela s’est produit cinq ans plus tard à Barcelone, l’équipe organisatrice du tournoi Colimbino, le Recreativo de Huelva, leur a prêté un jeu de maillots. Ce soir-là, River a joué en bleu et blanc et s’est incliné 5 à 3.

Si on recule encore plus loin dans le temps, cette situation de recours au maillot du club local en raison de la similitude avec le maillot de l’adversaire s’est également produite lors de la finale de la Copa Ibarguren 1942. La finale contre la Liga Cordobesa s’est jouée au Viejo Gasómetro, l’antre de San Lorenzo. Pour éviter toute confusion, on a prêté des maillots bleus avec des liserés rouges à River. En effet, les Millonarios ont joué avec le maillot de San Lorenzo, mais seulement pendant la première mi-temps. Après le coup de sifflet initial, un jeu de maillots est arrivé du Monumental, avec lequel la Maquina a fini par s’imposer sur un score fleuve de 7-0.

Le livre de Maluf passe en revue d’autres cas, comme lorsque River a joué avec des maillots de Belgrano de Córdoba en 1925, de Peñarol (Uruguay) entre 1928 et 1930, de San Martín de Tucumán et de l’Atlético Concepción en 1944, du Torino (Italie) entre 1951 à 1966 et de Cipolletti en 1966. On peut également évoqué un cas particulier lorsqu’en 2017, River a joué en vert contre Independiente en hommage au club brésilien de Chapecoense, après le tragique accident d’avion qui a touché l’équipe avant de disputer la finale de la Copa Sudamericana. Mais en bleu et jaune, comme contre le PSV, cela n’est arrivé qu’une seule fois.

A lire aussi :

Steve André
Steve André
Grand amateur de football, je me suis découvert depuis plusieurs années une passion pour le football sud-américain. La ferveur, l'ambiance, la garra, l'histoire, voilà ce que je veux partager sur ce site.
Articles liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici