Résumé de la 10e journée de Superliga Argentina

3
231
10e journée de Superliga Argentina

Unión qui chute à domicile après 1 an d’invincibilité, Atlético Tucumán qui joue les outsiders, Racing qui retrouve la victoire, voici le résumé de la 10e journée de Superliga Argentina.

Récapitulatif de la 10e journée de Superliga

Tigre – Lanús 1-1

Face à un Lanús 24e au classement, Tigre a encore laissé s’échapper sa chance de grappiller des places au classement. Alors qu’il menait 1-0, il a finalement partagé le point du match nul.

Après avoir manqué le coche à plusieurs reprises en première période, Tigre a finalement pris l’avantage grâce à un but de Federico González à la 68e minute de jeu. Mais l’équipe de Victoria n’a pas réussi à conserver longtemps cet avantage, car suite à un corner, le Granate a égalisé sur un coup de tête de Belmonte (75′). En fin de rencontre, les joueurs de Mariano Echeverría ont eu des opportunités de reprendre l’avantage, mais le gardien Ibáñez était vigilant.

Huracán – Colón 3-2

Huracán a renverser la situation lors d’un match incroyable contre Colón, au Parque Patricios : il perdait 2-0 et jouait à 10 suite à l’expulsion de Carlos Auzuqui mais il a su trouver les ressources pour remporter les trois points. Lucas Gamba (homme du match) qui a mis un doublé et Andrés Roa ont marqué pour el Globo, tandis que Federico Mancinelli (csc) et Tomás Chancalay avaient donné l’avantage au Sabalero.

Huracán a connu trois minutes fatales en première période. Tout d’abord à la 40e minute, sur un centre contré de Tomás Chancalay qui allait en direction du but, Federico Mancinelli a tenté de sauver son camp en taclant mais la balle a fini au fond des filets. Puis à la 43e minute, le jeune attaquant du Sabalero a inscrit le but du 2-0, en profitant d’une reprise de volée manquée de son compère de l’attaque.

Pour ne rien arranger, dès le début de la reprise, Carlos Auzqui s’est fait expulsé, laissant présager une soirée compliquée pour el Globo. Néanmoins, cette expulsion a semble-t-il provoqué un déclic chez les joueurs de Huracán. Gustavo Alfaro a fait entrer Walter Pérez et Andrés Chávez, qui ont donné un autre visage à l’attaque quemero, mais également Norberto Briasco qui a été inarrêtable sur son côté droit. Et les buts ont commencé à surgir. Tout d’abord, c’est Lucas Gamba (73′) qui a réduit la marque, et une minute plus tard, Andres Roa a égalisé. Lucas Gamba (83′) sur coup franc viendra mettre le coup de grâce.

River Plate – Aldosivi 1-0

Marcelo Gallardo a aligné une équipe alternative en vue de la demi-finale de Copa Libertadores contre Grêmio, mardi soir et l’équipe a répondu présent. River a gagné 1-0 contre Aldosivi grâce à un golazo du jeune Cristian Ferreira (56′). El Muñeco, qui a été le plus ovationné par les hinchas a parié sur la jeunesse, et ça lui a bien réussi.

La première mi-temps a été équilibrée avec peu d’occasions de but, si ce n’est le retourné de Rodrigo Mora qui est passé tout proche du poteau de Luciano Pocrnjic. En deuxième période, une action de génie de Cristian Ferreira (56′) viendra réveiller tout cela ! Le jeune attaquant, qui a remplacé Nicolás De La Cruz en première période, a mis un petit pont avant d’enclencher une frappe puissante qui est venue se loger dans la lucarne, et qui permettra à River de repartir avec les trois points.

Gimnasia – Boca Juniors 2-1

Gimnasia a accueilli Boca au stade del Bosque pour cette 10e journée de Superliga est s’est imposé de nouveau, comme lors du match en Copa Argentina. Cette fois, l’équipe a gagné 2-1 grâce à des buts de Lorenzo Faravelli et Maximiliano Comba. Cristian Espinoza a inscrit le but des Xeneizes.

L’équipe de Pedro Troglio est entré fort dans la partie et a annulé les principaux maîtres à jouer de Boca, Fernando Gago et Agustín Almendra et a profité des longs ballons dans le dos de la défense pour créer le danger. La première menace est venue des pieds d’Ezequiel Bonifacio qui est passé tout proche d’ouvrir le score, mais le but est finalement survenu à la 11e minute grâce à Faravelli qui a profité d’un bon centre en retrait pour tromper le gardien. Boca ne parvenait pas à imposer son jeu mais a commencé à s’approcher du but gardé par Alexis Martín Arias, surtout grâce à des longues balles, comme celle qui a permis à Espinoza d’égaliser juste avant la pause. Mais Gimnasia a attaqué fort la deuxième période, comme elle l’avait fait en première et a vite repris l’avantage grâce à un but du jeune Maximiliano Comba (49′) en bon renard des surfaces.

Boca, qui pour ce match a aligné une équipe alternative pour reposer ses cadres en vu du match de Copa Libertadores mercredi contre Palmeiras, ne parviendra pas à revenir au score. 2-1 résultat final.

Talleres – San Martín (T) 0-0

Dans un match avare en occasion, Talleres et San Martín de Tucumán se sont séparés sur un score nul et vierge lors de cette rencontre disputée au Mario Alberto Kempes. Les joueurs de Talleres ont essayé par tous les moyens de remporter ce match mais se sont heurtés à une bonne défense des hommes de Jorge Carranza, qui se satisfont de ce nul après avoir vaincu le leader Racing lors de la journée précédente.

Malgré les nombreuses tentatives, Talleres n’a pas réussi à briser le bloc de son adversaire et doit donc se contenter du point du match nul.

Unión – Godoy Cruz 0-3

Unión a reçu Godoy Cruz avec pour objectif de prendre temporairement la première place, en attendant le match du Racing, mais comme vous pouvez le voir avec le résultat, tout ne s’est pas passé comme prévu. En plus d’avoir manqué l’occasion de mettre la pression sur le Racing, cette défaite a mis fin à 1 an d’invincibilité à domicile. Les buts du vainqueur ont été inscrits par Ángel González, qui a mis un doublé, et par « el Morro » García.

L’équipe de Mendoza a réalisé un beau match et a profité de la mauvaise prestation des hommes de Madelón, qui ont été loin du niveau qu’ils ont présenté depuis le début de la saison. González a ouvert le score à la 23e minute, après une frappe de Luciano Abecasis que Nereo Fernández a mal repoussé. En deuxième période, Godoy a amplifié le score grâce à González (78′) qui d’un petit extérieur du pied subtile est venu tromper le gardien. Enfin, Santiago Garcia a enfoncé le clou à la 83e minute après avoir dribbler le gardien.

Une défaite inespérée pour Unión qui enchainait 17 rencontres sans connaitre la défaite à domicile, et qui est finalement tombé contre Godoy… qui n’avait pas encore gagné à l’extérieur cette saison.

Racing Club – San Lorenzo 2-1

Lors d’une partie disputée, contre San Lorenzo, Racing a réussi à revenir au score et à l’emporter 2-1 afin de consolider sa place de leader de la Superliga. La Academia est rentré fort dans le match, en faisant une pression haute retranchant les joueurs du Ciclón dans leur moitié de terrain, sans toutefois se créer des occasions franches de but. San Lorenzo a laissé passer l’orage et a commencé à mieux jouer les contre-attaques et à se créer des opportunités. Le but surgira à la 30e minute par l’intermédiaire de Reniero (30′) qui a su profiter d’une balle contrée dans la surface pour venir tromper Javi García. Galvanisé par cet avantage au score, les joueurs de San Lorenzo se sont lâchés et auraient pu alourdir le score, mais a fait preuve d’inefficacité devant le but. Les deux équipes rentreront au vestiaire sur ce score de 1-0 pour el Ciclón.

En deuxième période, Racing a vite égalisé grâce à l’inévitable Lisandro López (46′) qui n’a pas tremblé lors de son face à face avec le gardien. La Academia renversera le résultat à la 62e minute grâce à une frappe lointaine de Pol Fernández.

Avec ce résultat, Racing caracole en tête avec 4 points d’avance sur l’Atlético Tucumán, qui compte un match en retard.

Patronato – Rosario Central 2-1

Pour Patronato, chaque match est une finale dans la lutte pour le maintien, c’est pourquoi cette victoire à l’arrachée a été célébrée comme il se doit. L’équipe locale a ouvert le score à la 23e minute grâce à Facundo Barceló puis a ensuite fermé le jeu pour garder ce résultat, mais un but de Germán Herrera en tout début de deuxième période a obligé les hommes de Mario Sciacqua à réagir. Au bout du suspens, sur la dernière action du match, Barceló a surgit dans la surface pour placer un coup de tête vainqueur et donner la victoire aux siens.

Avec cette victoire, Patronato compte désormais 7 points et quitte la dernière place du classement.

Vélez Sarsfield – Belgrano 1-0

Un golazo de Braian Cufré inscrit en deuxième période a permis à Vélez de battre Belgrano au terme d’un match maîtrisé au Stade José Amalfitani. À force de tenter, ça a fini par payer pour el Fortín, avec une frappe puissante du latéral gauche Braian Cufré (68′) qui est venue se loger dans la lucarne du but gardé par César Rigamonti.

Avec cette victoire, l’équipe de Gabriel Heinze poursuit son bon parcours et compte désormais 17 points au classement.

Banfield – Estudiantes 0-2

Banfield et Estudiantes se sont affrontés au stade Florencio Sola pour le compte de la 10e journée de Superliga, et on ne peut pas dire que ce match restera dans les annales. En première période, il ne s’est pas passé grand chose, c’est pourquoi Leandro Benítez a tenté de donner un nouvel élan à son équipe en faisant rentrer Gastón Fernández en deuxième période. Et ça a payé car c’est de lui qu’est née l’action qui se terminera par un but de Mariano Pavone (73′). El « Tanque » a reçu la balle dans la surface, crocheter son adversaire et fusiller le gardien. En toute fin de rencontre, alors que le match était plié, Fernando Zuqui a inscrit le but du 2-0, face à une défense passive.

Avec ce résultat, Banfield enchaine une deuxième victoire consécutive, tandis que el « Taladro » poursuit sa mauvaise série avec seulement une victoire lors de ses six derniers matchs.

Atlético Tucumán – Independiente 4-2

On a assisté à une belle rencontre entre l’Atlético Tucumán et Independiente qui s’est terminé sur une victoire 4-2 du Decano. Les buts de l’équipe locale ont été inscrits par Rodrigo Aliendro (x2), Luis Rodríguez et Favio Álvarez, tandis que Fernando Gaibor et Emanuel Gigliotti ont marqué pour le Rojo, qui a fini à 10 après l’expulsion de Pablo Hernández.

Le Decano a ouvert le score à la 14e minute de jeu sur une action travaillée à l’entrainement. Un corner joué à deux puis un centre qui a traversé toute la surface de réparation pour trouver Rodrigo Aliendro, qui d’une belle reprise de volée est venu tromper le gardien adverse. Mené au score, Independiente a commencé à jouer plus haut et a retrancher le Decano dans sa moitié de terrain. Et ça a fini par payer. Maxi Meza a provoqué une faute du gardien Lucchetti dans la surface que l’arbitre a sanctionné d’un penalty. Fernando Gaibor (35′) se chargera de le transformer. Avant la pause, on assistera à un nouveau but d’Aliendro (43′) qui permettra à l’Atlético Tucumán de rentrer au vestiaire avec un avantage au score.

Independiente est mieux rentré dans la deuxième période et a égaliser grâce à l’inévitable Gigliotti (52′), mais l’expulsion de Pablo Hernández à la 56e minute (il était entré à la mi-temps…) viendra compliquer les choses. El Rojo a bien tenu, jusqu’à la 85e minute avec el Pulga Rodríguez (85e) qui a redonné l’avantage aux siens sur penalty. C’en était fini pour Independiente qui concédera un autre but avant le coup de sifflet final, but inscrit par Favio Álvarez.

Newell’s Old Boys – Argentinos Juniors 2-0

Newell’s a reçu le mal classé Argentinos Juniors avec la tête déjà tournée vers le clásico contre Rosario Central de jeudi en Copa Argentina. En effet, Omar De Felippe a décidé d’aligner une équipe alternative. Cette décision ne lui aura pas porté préjudice car son équipe s’est imposée 2-0. Alfio Oviedo a ouvert le score à la 22e minute de jeu et Francisco Fydriszewski (84′) a porté le coup de grâce en fin de rencontre.

San Martin (SJ) – Defensa y Justicia 0-1

Grâce à un but de Marcelo Larrondo à la 90e minute de jeu, Defensa y Justicia a pris les trois points à San Juan dans ce match de fermeture de la 10e journée de Superliga et pointe à la 3e place du classement avec deux matchs de retard (contre Estudiantes et River). On semblait filer tout droit vers un match nul, puis est apparu Larrando qui permet au club de poursuivre ce magnifique début de saison.

Les blessures n’ont pas épargné Marcelo Larrondo lors de son passage à River, c’est pourquoi il a décidé de rejoindre Defensa y Justicia afin d’avoir des minutes de jeu. Bien qu’il n’ait pas gagné une place de titulaire, Sebastián Beccacece a fait appel à lui afin de déverrouiller une partie compliquée contre San Martin de San Juan, et ça a payé ! Larrondo (90′) a placé un coup de tête vainqueur qui a mis fin à une longue période de disette, lui qui avait inscrit son dernier but le 4 juillet 2017.

Tous les buts de cette 10e journée de Superliga

Les plus beaux arrêts des gardiens

A lire aussi :

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici