Résumé de la 13e journée de Superliga Argentina

3
217
13e journée du championnat argentin

Alors que le monde avait les yeux rivés sur le choc entre River et Boca en finale de Copa Libertadores, la Superliga ne s’est pas arrêtée pour autant. Voici le résumé de la 13e journée du Championnat Argentin.

Récapitulatif de la 13e journée de Superliga

Boca Juniors – Patronato 1-0

Boca a anticipé son match de la 13e journée de Superliga et a battu Patronato grâce à un but d’Espinoza (82′). En vue de la finale retour de Libertadores contre River, Guillermo Barros Schelotto a donné des minutes à des joueurs importants comme Fernando Gago, Carlos Tevez et Julio Buffarini, qui postulent pour une place de titulaire pour la rencontre face à leur rival historique.

En première période, Boca avait le ballon et cherchait toujours à faire la différence, mais Patronato a également eu des opportunités de marquer mais a buté sur un grand Esteban Andrada. En deuxième mi-temps, le match a baissé de qualité, avec les joueurs de Patronato qui se repliaient en défense, tandis que Boca avait la possession du ballon. Agustín Almendra a alors pris la possession du milieu de terrain, et l’équipe est passée à l’offensive avec Cardona en organisateur, Tévez devant, et Espinoza et Zarate sur les ailes. Et cela a fini par payer, lorsque Mauro a dribblé son adversaire direct dans la surface avant de centrer en direction d’Espinoza, qui d’une belle volée du pied gauche, à tromper le gardien. Le match en restera là, victoire 1-0 de Boca avant la superfinale contre River.

Gimnasia LP – San Martin (SJ) 0-2

Gimnasia La Plata et San Martín de San Juan ont avancé ce match de la 13e journée de Superliga à mercredi. L’équipe orientée par Rubén Darío Forestello s’est imposée en el Bosque grâce à des buts inscrits par Marcos Gelabert juste avant la mi-temps, et par Francisco Grahl à la 58e minute de jeu.

Avec ce résultat, l’équipe de San Juan a mis fin à une série de trois matchs sans gagner et a pas la même occasion remporté son premier match face à « El Lobo » à l’extérieur.

Belgrano – Atlético Tucumán 1-3

Après avoir été mené au score, l’Atlético Tucumán a réussi à inverser la tendance face à Belgrano et l’a emporté sur le score de 3 buts à 1. Avec ce bon résultat engrangé à Cordoba, Tucumán prend la deuxième place du classement à deux petits points du leader Racing.

Leonardo Sequeira (13′), sur penalty avait ainsi donné l’avantage à l’équipe locale, mais Bruno Bianchi (32′) a égalisé pour les siens avant la mi-temps. En deuxième période, c’est d’abord Leandro Díaz (58′) qui a donné l’avantage à Tucumán avant que Luis Rodríguez (83′) n’enfonce le clou.

Argentinos Juniors – Talleres 0-2

Argentinos Juniors ne parvient pas à sortir la tête de l’eau et poursuit sa série noire. Avec cette défaite à domicile contre Talleres 2-0, l’équipe enchaîne sa sixième défaite consécutive en Superliga et pointe à la dernière place du classement avec six petits points en douze matchs joués… La mauvaise passe du « Bicho » s’est aggravée très vite dans la partie, au stade Diego Armando Maradona, avec une équipe qui a montré clairement un manque de confiance en soi alarmant, ce qui ne présage rien de bon pour l’avenir.

Talleres n’a ainsi pas eu besoin de forcer pour repartir avec les trois points, et a vite ouvert le score par l’intermédiaire de Junior Arias (10′). En début de deuxième période, c’est Gonzalo Maroni (48′) qui a inscrit le coup de grâce, sur une nouvelle erreur du gardien. Deux buts quasiment identiques.

Rosario Central – Estudiantes 2-1

Après sa qualification en finale de Copa Argentina grâce à sa victoire face à Temperley, Rosario Central a bien enchaîné en l’emportant sur son terrain 2 buts à 1 contre Estudiantes. Ce résultat permet également de mettre fin à une série noire de huit matchs sans gagner en Superliga. Fernando Zampedri (14′) et Washington Camacho (80′) ont marqué pour « Los Canallas », et Lucas Albertengo (86′) a réduit la marque en fin de rencontre pour « el Pincha ».

Unión – Vélez Sarsfield 0-2

Vélez avait fort à faire à Santa Fe, face à l’Unión, lors de cette 13e journée de Superliga afin de retrouver la victoire après une défaite et un nul. Quant au « Tatengue », l’équipe avait déjà perdu son invincibilité à domicile face à Godoy Cruz.

Ainsi, l’équipe entraînée par Gabriel Heinze est entrée dans le match avec la volonté d’imposer son jeu et elle y est parvenue. Vélez a ouvert le score rapidement dans la partie, par l’intermédiaire de Nicolás Domínguez (12′), qui a profité d’une belle balle donnée par Matías Vargas et a crucifié le gardien. Dans cette action, les joueurs du « Fortín » ont enchaîné 12 passes consécutives ! En deuxième mi-temps, Lucas Robertone (81′) a marqué le but du break sur coup franc portant le score à 2-0. Avec ce résultat, Vélez remporte sa première victoire à l’extérieur de la saison.

San Martin (T) –  Colón 0-0

San Martín et Colón ont fait match nul 0-0 à Tucumán, un résultat qui ne fait les affaires de personne. L’équipe locale avait besoin des trois points pour quitter le bas de tableau, tandis que Colón enchaîne son troisième nul consécutif en Superliga.

En première période, San Martín a eu le ballon, des occasions, mais n’a pas été assez efficace pour ouvrir le score face à l’Unión. En deuxième période, il n’a manqué que le but. L’équipe locale a bénéficié de nombreuses occasions mais Claudio Bieler n’était pas dans un bon jour. Ce partage des points a une saveur amère pour le Santo tucumano.

Aldosivi – Newell’s Old Boys 1-0

Aldosivi a reçu la visite de Newell’s et a retrouvé le chemin de la victoire après quatre rencontres sans y parvenir. Le but de la victoire a été marqué par Mariano Bittolo (32′)… contre son camp. Le latéral gauche a été malchanceux en contrant un centre en retrait de Matías Pisano. Newell’s poursuit sa mauvaise série avec trois matchs consécutifs sans victoire.

Racing Club – Banfield 0-0

Racing est tombé face à un mur contre Banfield notamment à cause de la superbe prestation du gardien du « Taladro », Iván Arboleda qui a été l’homme de la rencontre. Le leader a ainsi fait match nul 0-0 et ne compte plus que deux points d’avance sur son dauphin, l’Atlético Tucumán.

Defensa y Justicia – Tigre 2-1

Defensa y Justicia a prolongé son très bon début de saison en remportant une victoire importante sur le score de 2 buts à 1 contre Tigre. Mathías Rojas (5′) a rapidement ouvert le score bien servi dans la profondeur par l’excellent Lisandro Martínez. En deuxième période, Walter Montillo (53′) a égalisé pour les siens, mais à 10 minutes de la fin de la rencontre, Nicolás Fernández a profité d’une erreur de Gonzalo Marinelli pour inscrire le but victorieux.

Avec ce résultat, Defensa y Justicia est toujours invaincu en championnat, et s’il remporte son match retard contre River, il ne sera plus qu’à un petit point du leader Racing. Quant au « Matador », il pointe à la 17e place du classement.

Lanús – Independiente 1-0

Lanús a fait preuve d’efficacité lors de cette rencontre face à l’Independiente, en profitant d’un cadeau de Gastón Silva, qui a perdu la balle dans une zone interdite, dont a profité Gastón Lodico (80′) pour ouvrir le score, alors qu’il ne restait plus que dix minutes à jouer. L’entraîneur de Lanús, Luis Zubeldía a fait des changements gagnants, avec les entrées en jeu de Gastón Lodico et Pedro De la Vega, qui ont apporté de la fraîcheur à l’attaque « Granate » et ont été décisif sur l’action du but. Au contraire, l’équipe d’Ariel Holan a semblé désorganisée contrairement à d’habitude, bien qu’elle ait failli ouvert le score sur un coup de tête d’Emmanuel Gigliotti qui a trouvé le poteau.

Avec ce résultat, Lanús respire un peu en fin de classement, tandis que « el Rojo » a manqué l’opportunité de s’approcher du Racing.

San Lorenzo –  Huracán 0-0

Le match a été reporté du fait du report de la finale de Copa Libertadores entre River et Boca à dimanche.

Le classico entre San Lorenzo et Huracán s’est finalement disputé le 20 janvier 2019 avec les deux équipes qui se sont séparées sur un score nul et vierge malgré une très bonne partie au Nuevo Gasómetro. Incroyable que ce match se soit terminé sur un 0-0 ! A noter que le Ciclón a disputé une grande partie de la rencontre à 10 suite à l’expulsion de Coloccini.

Godoy Cruz – River Plate 0-4

Ce match initialement reporté s’est finalement joué le 31 janvier 2019, et après trois défaites consécutives, River est redevenu River au grand dépend de Godoy. « On allait bien revenir à un moment » a déclaré Marcelo Gallardo juste après la fin de la rencontre à Mendoza. Et de quelle manière ! En effet, les Millonarios ont battu Godoy 4 buts à 0. Lucas Pratto (x2), Rafael Santos Borré et Matías Suárez ont marqué les buts de la victoire.

Le Tomba dont de nombreux joueurs intéressent les plus grands clubs du football argentin et qui a pour habitude de montrer des bonnes intentions n’a été que l’ombre de lui même. En début de match, Andrada a inquiété Armani, mais l’ouverture du score de Pratto a mis fin au duel entre les deux équipes et à partir de là on n’a plus vu que River.

À noter les bons débuts de Matías Suárez (ex Belgrano) qui pour son premier match a ouvert son compteur but sous ses nouvelles couleurs.

Tous les buts de cette 13e journée du Championnat Argentin

Les plus beaux arrêts des gardiens

A lire aussi :

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici