Résumé de la 23e journée de Superliga Argentina

1
169
Célébration des joueurs de Tigre contre Talleres

Tandis que la lutte fait rage entre les équipes qui tentent de se maintenir, le titre semble promis au Racing. Voici le résumé de la journée 23 du championnat argentin.

Récapitulatif de la 23e journée de Superliga

Gimnasia – Newell’s 1-0

Gimnasia a remporté sa confrontation contre Newell’s grâce à un but inscrit en toute fin de match, pour le plus grand délire des supporters présent au Bosque. Défait lors du clásico face à Estudiantes lors de la journée antérieure, le Lobo devait se racheter. Et l’équipe de Hernán Darío Ortíz y est parvenu grâce à un but de Horacio Tijanovich (90+4′).

Malgré une faible prestation, l’équipe locale a réussi à prendre trois points très important pour s’éloigner de la zone de relégation.

Aldosivi – Colón 3-0

Aldosivi a gagné 3-0 contre Colón à Mar del Plata grâce à des buts de Cristian Chávez, Denis Stracqualursi et Alan Ruíz. « El Tiburón » a ainsi atteint son premier objectif qui était d’assurer le maintien alors qu’il reste encore deux journées à disputer, et vise désormais une qualification pour la Copa Sudamericana 2020. Mauvais début en revanche pour Lavallen sur le banc du « Sabalero ».

À noter les débuts de Joel Juárez sous les couleurs d’Aldosivi, un attaquant de 16 ans à peine, qui a disputé 20 minutes de la rencontre.

Vélez – Atlético Tucumán 2-0

Vélez a reçu l’Atlético Tucumán, un adversaire direct dans la lutte pour une place qualificative pour la Copa Libertadores 2020, et s’est imposé sur le score de 2-0. Les deux buts ont été marqué lors des minutes finales de chaque mi-temps. Agustín Bouzat (43′) a ouvert le score du pied gauche juste avant la pause, puis le Chilien Pablo Galdames (90′) a donné le coup de grâce juste avant le coup de sifflet final, servi sur un plateau par Salinas.

Avec cette victoire, Vélez compte désormais 37 points, soit deux petits points de moins que l’Atlético Tucumán et à cinq points de River, ses deux adversaires pour une place qualificative pour la Copa Libertadores 2020.

Unión – Lanús 3-0

Unión a vécu un après-midi idéal contre Lanús, à Santa Fe: l’équipe a gagné 3-0 grâce à des buts marqués par Franco Troyansky (1′ et 14′) et Diego Zabala (50′) ce qui lui permet de se positionner parmi les places qualificatives pour la Copa Sudamericana. Du côté du « Granate », ce résultat met un terme à une série de trois matchs sans défaite.

San Martín (SJ) – Argentinos Juniors 2-3

Au terme d’un partidazo, Argentinos s’est imposé sur le score de 3-2 face à San Martín (SJ) et a ainsi assuré son maintien en Primera División. Avec ce résultat, l’équipe de San Juan s’enfonce quant à elle dans la zone de relégation et devra attendre un miracle lors des prochaines journées pour s’en sortir.

« El Santo sanjuanino » avait pourtant bien commencé en ouvrant le score par l’intermédiaire de Francisco Mattia (4′), mais le « Bicho » a vite réagi et égalisé grâce à un golazo d’Alexis Mac Allister (30′ et 65′), à qui on avait refusé un but quelques minutes auparavant pour un hors-jeu imaginaire.

En deuxième période, l’équipe de La Paternal a pris l’avantage avec un but de la tête de de Damián Batallini (58′) puis grâce à une nouvelle belle finition de Mac Allister (65′) qui inscrit ainsi un doublé. Martín Bravo (74′) réduira l’écart pour San Martín mais cela ne sera pas suffisant. L’équipe de San Juan devra lutter lors des deux prochaines journées pour espérer se maintenir.

Racing – Belgrano 1-0

La logique a été respectée au Cilindro, avec le leader Racing qui est venu à bout du mal classé Belgrano, grâce à un but inscrit en tout début de match par Lisandro López (2′). La Academia n’a pas vraiment souffert, mais n’a pas réussi à se mettre à l’abri face à un adversaire qui lutte pour le maintien.

Ce résultat a toutefois été suffisant pour mettre la pression à Defensa y Justicia, qui se voyait dans l’obligation de gagner pour continuer dans la course au titre. Belgrano, devra quant à lui retrouver la victoire lors des deux journées qu’il reste à jouer pour espérer se maintenir en Primera División.

Patronato – Defensa y Justicia 2-0

Après la victoire de Racing contre Belgrano, Defensa était dans l’obligation de gagner au Paraná pour continuer dans la lutte pour le titre, mais s’est incliné contre Patronato 2-0, résultat qui ne laisse quasiment plus aucune chance au « Halcón ».

L’équipe de Florencio Varela n’a pas réussi à montrer le football qui l’a conduit jusqu’au top du classement, face à un adversaire qui a besoin de points pour se maintenir et qui a joué cette rencontre comme s’il s’agissait d’une finale. Les deux buts ont été marqués en deuxième période, d’abord sur un penalty transformé par Carabajal (52′) suite à une main dans la surface de Delgado, puis par Berterame (77′) de la tête, suite à une mauvaise sortie du gardien.

Avec cette défaite, Defensa y Justicia se retrouve désormais à quatre points du leader Racing, alors qu’il ne reste plus que six points à disputer. Les joueurs d’Eduardo Coudet pourraient donc remporter le titre dès la prochaine journée.

Talleres – Tigre 1-3

Tigre a remporté une victoire très importante à Cordoba qui lui permet de continuer à rêver du maintien en Primera División. En effet, l’équipe était dans l’obligation de prendre les trois points suite à la victoire de Patronato face à Defensa.

El Matador a fait un très bon match, et après une très bonne entame de match a fini par ouvrir le score par l’intermédiaire de Montillo (32′), suivi quelques minutes plus tard par Menossi (36′) qui a fini une action de très belle manière. L’équipe de Victoria a moins dominé en deuxième période, mais a su contrôler la rencontre, et inscrire le but du 3-0, but marqué par Janson (71′).

L’équipe de Cordoba s’est ensuite vu réduite à 10 après l’expulsion de Navarro (79′) pour une faute grossière, puis à 9 avec l’expulsion de Palacios (80′) pour protestation. Talleres parviendra tout de même à sauver l’honneur après un but de Moiraghi (85′) contre son camp.

Cette victoire permet à Tigre d’atteindre les 87 points au classement Promedios, et se retrouve ainsi à égalité avec San Martín de San Juan et Belgrano, juste en dessous de Patronato, qui avec ses 90 points est le premier non relégable. Depuis l’arrivée de Néstor Gorosito, Tigre n’a plus perdu en Superliga, mais sera-ce suffisant pour se sauver ?

Rosario Central – San Lorenzo 0-1

Il semblerait que la victoire de mercredi en Copa Libertadores, la toute première depuis que Jorge Almirón a pris les rênes de l’équipe a redonné de la confiance à San Lorenzo. Lors de cette 23e journée de Superliga, « el Ciclón » a gagné 1-0 contre Rosario Central, mettant ainsi fin à une série noire de 13 rencontres sans victoire à domicile. L’équipe a souffert toute la rencontre mais Central n’a pas réussi à faire la différence et a fini par le payer cher.

Dans les arrêts de jeu de la deuxième mi-temps, Víctor Salazar a lancé une contre-attaque qui s’est conclue par un but de Nicolás Reniero (90+3′), qui tranquillement a trompé le gardien pour donner la victoire aux siens. Malgré cette victoire, San Lorenzo est toujours dernier du classement de cette saison.

River – Independiente 3-0

River et Independiente se sont affrontés au Estadio Monumental et c’est l’équipe de Marcelo Gallardo qui est reparti avec le sourire. Le « Millonario » s’est imposé 3-0 grâce à des buts de Julián Álvarez (59′), Ignacio Scocco (70′ sp) et Lucas Pratto (82′). À noter que l’attaquant de 19 ans a marqué à peine une minute après être entré en jeu à la place de Quintero qui s’est gravement blessé au genou (rupture du ligament croisé antérieur).

Avec cette victoire, River prend trois points importants pour se qualifier pour la Copa Libertadores 2020.

San Martín (T) – Boca Juniors 1-4

San Martín de Tucumán a ouvert le score grâce à un but de Luciano Pons (27′) et semblait filer tout droit vers la victoire, mais le Xeneize a rapidement su réagir et a finalement gagné sur un score large.

Wanchope Ábila (36′) a égalisé en première période, puis Emmanuel Reynoso (58′) a donné l’avantage à Boca d’un golazo (à la Messi). Lisandro López (69′) a ensuite fait le break en marquant un but de la tête, puis Nahitan Nández(90′) est venu donné le coup de grâce en inscrivant le but du 4-1 pour l’équipe de Gustavo Alfaro, qui a déjà assuré une place pour la prochaine Copa Libertadores.

Le « Ciruja » aurait pu avoir réduit la marque et même égalisé, mais a trouvé les poteaux trois fois ou alors a buté sur Esteban Andrada, qui a plusieurs reprises à sauvé les siens. Ce résultat a condamné l’équipe de Tucumán à la descente en Primera B Nacional.

Banfield – Godoy Cruz 2-2

Banfield ne parvient pas à gagner à la maison depuis que Hernán Crespo a assumé les commandes de l’équipe. Cette fois, elle n’est pas passé loin d’y parvenir, mais Godoy Cruz a réussi à égaliser en toute fin de rencontre.

Juan Lucero (9′) a ouvert le score pour « el Tomba », mais Julián Carranza (20′ et 86 sp) a inscrit un doublé et donné l’avantage aux siens, mais pour deux minutes seulement car à la 88ème minute de jeu, Fabián Henríquez (88′) a marqué le but du 2-2 sur un coup de tête.

Le cycle de Lucas Bernardi sur le banc de Godoy Cruz non plus n’a pas démarré comme les supporters du « Tomba » l’espéraient, avec trois matchs sans victoire (deux nuls et une défaite) depuis qu’il a pris les commandes de l’équipe de Mendoza.

Huracán – Estudiantes 0-1

Pour les débuts de Gabriel Milito en tant qu’entraîneur d’Estudiantes, le « Pincha » a montré les crocs et s’est imposé au Parque Patricios contre Huracán. Matías Pellegrini (29′) a profité d’une erreur grossière de la défense pour marquer l’unique but de la rencontre.

Avec cette défaite, le « Globo » en est désormais à 9 matchs sans victoire, et l’avenir du Turco Mohamed sur le banc est de plus en plus incertain.

Tous les buts de la 23e journée de Superliga

Les plus beaux arrêts des gardiens

A lire aussi :

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici