Copa Sudamericana 2018 : Atlético-PR – Junior Barranquilla

0
133
Atlético-PR vainqueur de la Copa Sudamericana 2018

Junior Barranquilla et l’Atletico-PR ont livré une bataille féroce pour le titre de champion de la Copa Sudamericana. Après deux matchs nuls sur le score de 1-1, l’équipe brésilienne s’est finalement imposée aux tirs-au-but.

Résumé de la finale de Copa Sudamericana 2018 entre l’Atlético-PR et Junior Barranquilla

Match aller : Junior Barranquilla – Atlético-PR 1-1

Dans un Estádio Metropolitano plein à craquer, Junior Barranquilla a accueilli l’Atlético-PR pour la finale de Copa Sudamerica 2018. Lors d’un match avec une première mi-temps plutôt tranquille et une deuxième pleine d’émotion, les deux équipes ont fait match nul 1-1. Pablo a ouvert le score en tout début de deuxième période pour le club brésilien, mais Yony González a égalisé dans la foulée. Le club colombien a ensuite eu l’opportunité de prendre l’avantage sur penalty, mais Rafael Pérez a tiré sur la barre transversale.

Le recibimiento des supporters de Junior Barranquilla

Première mi-temps : une domination rojiblanca

Le match a débuté dans un rythme intense au Estádio Metropolitano, avec Junior Barranquilla qui tentait de mettre la pression tandis que l’Atlético-PR essayait de casser le jeu. Malgré une plus grande possession du ballon, le Furacão e eu de grandes difficultés à trouver des espaces et ne parvenait pas à s’extirper du marquage serré des Colombiens. L’équipe locale a dominé la première période, mais a seulement créé le danger à la 29e minute lorsque Díaz a tiré au dessus du but de Santos.

Deuxième mi-temps : des buts et un penalty manqué

Pablo qui célèbre son but inscrit face à Junior Barranquilla

Après une première période d’observation, les deux équipes sont revenues sur la pelouse décidées à en découdre. Dès l’entame, Léo Pereira a manqué de peu une belle opportunité d’ouvrir le score, mais à la 51e minute, le Furacão a trouvé la faille sur une contre-attaque menée par Nikão, qui a trouvé Pablo qui a ensuite trompé le gardien. Mais les joueurs brésiliens ont à peine eu le temps de célébrer que les Colombiens égalisaient déjà. A peine deux minutes après l’ouverture du score, Jonathan a mal dégagé le ballon et Yony González en a profité pour égaliser. A la 71e minute, Junior a manqué l’occasion de prendre l’avantage, quand Rony a fait une faute dans la surface sur Gutiérrez. Le défenseur Pérez s’est chargé de le tirer mais a envoyé une bombe sur la barre transversale. 1-1, le score ne bougera plus.

Match retour : Atlético-PR –  Junior Barranquilla 1-1 (tab : 4-3)

Cette finale a été tendue jusqu’à la dernière seconde, et dans la douleur, l’Atlético-PR a fini par remporter le plus grand titre de ses 94 ans d’histoire. Comme au match aller, le Furacão a fait mal nul sur le même score de 1-1 contre Junior Barranquilla et une fois encore le club colombien a manqué un penalty au cours de la rencontre. La victoire s’est donc jouée aux tirs au but où l’équipe brésilienne s’est montrée plus efficace en l’emportant 4-3 avec Thiago Heleno qui a inscrit le tir vainqueur qui a permis à son équipe de devenir championne de la Copa Sudamericana 2018. Cette victoire qualifie également l’équipe pour l’édition 2019 de la Copa Libertadores.

Le match

Barrera qui tire et manque un penalty contre l’Atlético-PR

Le Furacão a voulu profiter du facteur maison pour mettre la pression sur Junior Barranquilla dès les premières minutes de jeu. Nikão, Renan Lodi, Cirino, Raphael Veiga… cela ne semblait qu’une question de minute avant que l’équipe brésilienne ouvre le score. Et Pablo n’a pas laissé passé sa chance. L’attaquant, qui avait déjà marqué lors du match aller, a fait un joli une-deux avec Veiga puis a trompé le gardien à la 25e minute de jeu. Les Colombiens ont ensuite dû courir après le score, et s’ils n’avaient pas donné beaucoup de travail à Santos en première période, en deuxième mi-temps il en fut autrement. Junior a fini par égaliser sur un but de Téo Gutiérrez de la tête à la 57e minute et a pris le contrôle de la partie. Luis Díaz, Yony González et une nouvelle fois Téo ont bénéficié de plusieurs chances de prendre l’avantage, mais ont pêché dans la finition. Et une nouvelle fois, l’équipe colombienne a obtenu un penalty qu’elle n’a pas su concrétiser, lorsque Barrera a complètement manqué son tir lors de la deuxième mi-temps de la prolongation. L’Atlético-PR, qui a perdu ses principaux atouts sur blessure a tenu jusqu’aux tirs au but, et cela lui a réussi.

A lire aussi :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici