Superclásicos 2018 : l’année rêvée de River contre Boca

2
258
Les superclasicos River-Boca en 2018

River Plate et Boca Juniors se sont affrontés à cinq reprises lors de cette année 2018, avec le Millonario qui a a célébré la victoire quatre fois face à son grand rival dont la finale de Copa Libertadores à Madrid. River a également soulevé la Supercopa à Mendoza et s’est imposé à la Bombonera.

Les superclásicos en 2018

Torneo de Verano : River – Boca 1-0

Mar del Plata, 21 janvier 2018

Le traditionnel clásico de l’été, qui en 2019 n’aura pas lieu a été remporté par les hommes de Marcelo Gallardo. Grâce à un but de Rafael Santos Borré, River a débuté l’année du bon pied avec cette victoire lors de ce match amical, même si les esprits étaient déjà tournés vers la finale de Supercopa qui s’approchait. Une finale entre les deux géants, 41 ans plus tard.

Supercopa Argentina: River – Boca 2-0

Mendoza, 14 mars 2018

L’attente autour de cette rencontre au stade Malvinas Argentinas était énorme. Grand leader du championnat, Boca était vu comme favori. C’est pourtant River qui fera la fête à Mendoza.

Gonzalo Martínez (véritable bête noire de River) a ouvert le score sur penalty, suivi ensuite par Ignacio Scocco, l’homme des buts importants. Après ce qu’il s’était passé lors du face à face pour le championnat National en 1976, River tenait enfin sa revanche.

6e journée de Superliga : Boca – River 0-2

La Bombonera, 23 septembre 2018

La Bombonera voulait mettre un terme aux célébrations de son rival, mais les xeneizes n’y sont pas parvenus. Sans être vraiment supérieur, River a battu le double champion en titre Boca sur le score de 2-0 grâce à des golazos de Gonzalo Martínez et Ignacio Scocco (encore eux !), deux joueurs qui ont gagné leur place dans le coeur des supporters grâce à leurs buts face à l’éternel rival.

En plus de cela, à ce moment, on commençait déjà à imaginer une possible rencontre entre les deux clubs en Libertadores. Comme en 2000, en 2004, en 2014 et en 2015, la finale arrivait, et tout ce qui était arrivé avant était oublié. Plus rien n’importait.

Copa Libertadores – Finale aller : Boca – River 2-2

La Bombonera, 11 novembre 2018

River est passé par miracle contre Grêmio tandis que Boca est passé tranquillement face à Palmeiras. La finale la plus importante de l’histoire du football sud-américain était une réalité. Le match aller devait avoir lieu le 10 novembre, mais le déluge qui s’est abattu sur Buenos Aires a reporté le match au lendemain. Cette finale avait déjà eu du mal a commencé.

Finalement, le 11 on a vu du football, et du bon à la Bombonera ! Le Xeneize a pris deux fois l’avantage sur des buts de Ramón Ábila et Darío Benedetto, mais le Millonario n’a pas tardé à réagir avec des buts de Lucas Pratto et Carlos Izquierdoz contre son camps. En fin de match, Franco Armani a gagné un face à face mémorable contre Benedetto et le match s’est terminé sur le score de 2-2.

Copa Libertadores – Finale retour : River – Boca 3-1

Madrid, 9 décembre 2018

Lors de cette finale, on a vu de tout ! La revanche au Monumental prévue le 24 novembre, a été reportée au 9 décembre et déplacée à plus de 12 000 kilomètres suite au caillassage du Bus de Boca et des incidents qui ont suivi. Une décision qui était imprévisible de la part de la Conmebol de déplacer la rencontre au Santiago Bernabéu, à Madrid, et dont le but était avant tout économique. La finale la plus importante de l’histoire d’Amérique du Sud en Europe ! On n’aurait jamais pu l’imaginer.

Avec des supporters des deux clubs gonflés à bloc, les hinchas de River à cause de la délocalisation de la rencontre, et ceux de Boca à cause de l’attaque des rivaux contre ses joueurs. Cette intensité s’est ressentie lors des 90 minutes : Benedetto a donné l’avantage aux bleu et or, mais Pratto a égalisé pour les plus grand bonheur des blanc et rouge. Il a alors fallu disputer 30 minutes supplémentaires à la finale la plus longue du monde.

Lors de cette prolongation, le physique a eu son importance. Alors que River intensifiait la pression, Boca s’est écroulé. Après l’expulsion du Colombien Wilmar Barrios, les joueurs de Gallardo ont poussé tandis que ceux de Guillermo Barros Schelotto tentaient de résister. Puis Juanfer Quintero a inscrit un golazo, qui restera dans l’histoire du club de Núñez pour l’éternité.

Le Xeneize s’est alors précipité en attaque pour tenter le tout pour le tout et Leonardo Jara est passé à quelques centimètres d’inscrire le but du 2-2. Lors du dernier corner, le gardien Esteban Andrada est monté dans la surface adverse, Franco Armani a repoussé le ballon vers Quintero, qui a ensuite lancé Pity Martínez, qui a couru vers l’histoire, en inscrivant le but du 3-1, confirmant ainsi la victoire du Millonario lors de ce superclásico le plus important de l’histoire.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici