12 curiosités sur le classico entre Flamengo et Vasco

1
297
12 curiosités sur le classico Flamengo x Vasco

Flamengo et Vasco da Gama sont les protagonistes de l’un des plus grands derbys du football brésilien, voire du football mondial. Le Clássico dos Milhões compte plus de 100 ans d’histoire et de nombreuses anecdotes insolites. On en a sélectionné 12.

Flamengo x Vasco : 12 anecdotes sur le Clássico dos Milhões

Découvrez également notre article complet sur l’histoire de la rivalité entre Flamengo et Vasco.

1. Romario, une idole passée par les deux clubs

Bien qu’il ait été révélé par Vasco, Romário a également été une idole du côté de Flamengo. Le baixinho a marqué 204 buts pour le Rubro-Negro, mais c’est bien avec Vasco qu’il en a inscrit le plus : 326.

2. Mais ce n’est pas le seul

Plusieurs joueurs ont porté le maillot des deux clubs, notamment Tita et Bebeto, un duo étroitement lié à Flamengo, mais qui a également remporté des titres avec Vasco. Parmi les noms les plus illustres, on peut également ajouter Edmundo, Petkovic, Paulo César Caju,Léo Moura, Felipe, Jorginho, Andrade, etc.

Romario serre la main à Edmundo avant un classico entre Flamengo et Vasco

3. Vasco, l’équipe des remontadas

En 1975, Vasco perdait 2-0 contre Flamengo et a réussi à renverser la rencontre pour l’emporter 3-2, une victoire qui a permis aux supporters de consolider le célèbre dicton “o Vasco é o time da virada” (Vasco est l’équipe des retournements de situation). En 1944, l’équipe avait déjà réalisé une autre remontada remarquable après avoir été mené 2-1 avant de l’emporter 5-2, à l’époque du célèbre Expresso da Vitória.

4. Rondinelli le « Deus da Raça »

En 1978, le défenseur Antônio Rondinelli a marqué le but de la victoire 1-0 contre Vasco da Gama, qui a assuré le titre de champion carioca à Flamengo. Son match de gala et le fait qu’il soit parvenu à neutraliser le toujours dangereux Roberto Dinamite lui ont valu le surnom de « Deus da Raça » (du fait qu’il jouait avec ses tripes). Ce titre a également marqué le début de l’ère la plus glorieuse du club de Gavea, qui culminera avec les titres du début des années 1980.

5. Le but qui a engendré la retraite du gardien de Vasco

Le 27 août 1964, Flamengo a battu Vasco 2-1 grâce à un but de Nelsinho, qui a déclenché une frappe molle, que le gardien Marcelo a laissé passé entre ses jambes. En pleurs, le portier de Vasco a demandé à quitter le terrain et n’a plus jamais joué.

6. Le Super Superchampionnat carioca

Dans le championnat Carioca de 1958, Botafogo, Flamengo et Vasco se sont affrontés dans un superchampionnat carioca après avoir terminé à égalité de points au classement général. Dans le « superchampionnat », il y a eu une nouvelle égalité de points du coup les instances ont eu l’idée de faire un « super superchampionnat » (incroyable mais vrai). Et, après avoir battu Botafogo 2-1 et fait match nul 1-1 contre Flamengo devant plus de 130 000 personnes, Vasco a remporté le titre de super champion dans le Super Superchampionnat carioca de 1958.

7. Zico avec le maillot cruzmaltino

Lors du jubilé de Roberto Dinamite en 1993, Zico a porté le maillot cruzmaltino lors d’un match commémoratif disputé au Maracana pour rendre hommage à son ami. Dinamite a alors déclaré qu’il serait également prêt à porter le maillot de Flamengo en retour.

Zico avec le maillot de Vasco pour le jubilé de Roberto Dinamite.

8. Les deux clubs les plus suivis de Rio

Flamengo et Vasco comptent le plus grand nombre de supporters à Rio de Janeiro. 50% des cariocas se disent partisans du rubro-negro, tandis que Vasco en compte 20%. Au Brésil, Flamengo est le leader avec 20% des préférences des supporters, tandis que Vasco en compte 4%.

9. Un classico qui voyage

Le Clasico dos Milhões a déjà été joué dans 26 stades différents !

10. Une rivalité exacerbée

La rivalité est si grande qu’il y a presque toujours des fortes discussions et même des bagarres, tant entre les joueurs qu’entre les supporters. Les jours de match, les nerfs des Flamenguistas et Vascaínos s’emballent quelque peu. Il s’agit de l’un des classicos les plus chauds au monde !

11. Roberto Dinamite, le meilleur buteur du Classico

Roberto Dinamite est aujourd’hui encore le meilleur buteur de l’histoire du classico. Le crack de Vasco a marqué 27 buts, tandis que Zico le suit derrière avec 19 buts inscrits pour Flamengo.

Lire aussi : Roberto Dinamite, l’idole de Vasco

12. Un classico assez équilibré dans le Brasileirão

L’historique du Clássico dos Milhões est assez équilibrée en ce qui concerne le Brasileirão. Flamengo a gagné 23 fois contre 19 pour Vasco. On compte également 23 matchs nuls.

A lire aussi :

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici