Eliminatoires AmSud 2022 – J18 : Buts et résumés

0
61
Journée 18 des éliminatoires zone Amérique du Sud

Le Brésil bat le record de points dans les éliminatoires sud-américaines, l’Argentine invaincu depuis 31 matchs, Suarez qui éteint les espoirs du Chili avec une chilena, le Pérou qui prend la place de barragiste… On revient sur ce qu’il s’est passé lors de la 18e et dernière journée des éliminatoires pour la Coupe du monde 2022 zone Amérique du Sud.

Qualifs Coupe du Monde 2022 zone Amérique du Sud : J18

Pérou 🇵🇪 – Paraguay 🇵🇾 2-0

Le Pérou a battu le Paraguay 2-0 mardi à Lima, lors du dernier match des qualifications sud-américaines, et a gagné le droit d’affronter une équipe asiatique en juin en barrage pour une place pour la Coupe du monde 2022 au Qatar.

Dans un Estadio Nacional plein à craquer qui a comme à son habitude supporter ses joueurs tout au long de la rencontre, l’équipe entraînée par l’Argentin Ricardo Gareca a démarré le match tambour battant, et a pu compter sur le créatif Christian Cueva, qui aura été l’homme de la rencontre.

Le Pérou a ouvert le score après seulement cinq minutes de jeu grâce au touché subtil de Gianluca Lapadula, avec le ballon qui a touché le poteau gauche avant d’entrer dans le but défendu par Silva. La sélection inca s’est procurée les meilleures occasions en première période et a confortablement dominé la possession du ballon jusqu’à ce que Yoshimar Yotún inscrive le deuxième but juste avant la pause d’une volée spectaculaire.

En seconde période, le Paraguay a tenté de réagir mais cela n’aura pas suffit pour briser la résistance du Pérou, qui n’a jamais perdu à domicile contre la Albirroja.

Après que le Brésil, l’Argentine, l’Équateur et l’Uruguay aient assuré les quatre places directes pour le Qatar, le Pérou devra donc passer par les barrages et disputer un match unique (13 ou 14 juin à Doha) contre le cinquième d’Asie (Australie ou Émirats arabes unis) pour assurer son ticket pour le Mondial.

Équateur 🇪🇨 – Argentine 🇦🇷 1-1

L’Équateur et l’Argentine ont fait match nul 1-1, mardi à Guayaquil, lors de la 18e et dernière journée des éliminatoires pour la Coupe du monde 2022 au de Qatar, à laquelle les deux sélections participeront en tant que représentants de la CONMEBOL.

Avec ce nul, la Tricolor chute à la quatrième place avec 26 points, derrière le Brésil qui est leader avec 45 points, l’Argentine (39 pts) et l’Uruguay (28 pts).

L’attaquant Julian Alvarez a ouvert la marque pour les doubles vainqueurs de la Coupe du monde (en 1978 et 1986) à la 24e minute, après que l’équipe tricolore ne soit pas parvenu à écarter le danger, avec le capitaine Messi qui a offert la passe décisive.

L’égalisation est intervenue dans le temps additionnel, à la 93e minute, avec Enner Valencia, après un penalty signalé par la VAR pour une faute de main de Nicolás Tagliafico dans la surface.

L’attaquant de Fenerbahçe (Turquie) a marqué, mais en deux temps. Son tir a été repoussé par le gardien Gerónimo Rulli, mais le ballon est revenu dans ses pieds et il n’a plus eu qu’à le pousser au fond des filets.

Venezuela 🇻🇪 – Colombie 🇨🇴 0-1

La Colombie n’est pas parvenue à se qualifier pour la Coupe du monde, malgré une victoire 1-0 face au Venezuela remportée grâce à un penalty transformé par James Rodríguez.

La victoire de la sélection cafetera à Cachamay, dans la ville de Puerto Ordaz, a été vaine car dans le même temps, le Pérou s’est imposé 2-0 contre le Paraguay, ce qui a permis à l’équipe de Ricardo Gareca de prendre la place de barragiste.

James a donc marqué depuis le point de penalty juste avant la pause, mais il a dû s’y reprendre à deux fois. En effet, sa première tentative a été repoussée par Wuilker Faríñez, mais l’arbitre brésilien Wilton Sampaio lui a donné une seconde chance, car le gardien du Vinotinto n’avait pas un pied sur la ligne au moment du tir.

La Colombie termine ainsi la campagne de qualification à la sixième place avec 23 points, à un point du Pérou, ce qui la laisse hors de la Coupe du monde après avoir été présent au Brésil en 2014 et en Russie en 2018.

De son côté, le Venezuela continue de se reconstruire sous la direction de l’entraîneur José Pékerman après avoir terminé à la dernière place du classement.

Chili 🇨🇱 – Uruguay 🇺🇾 0-2

La Roja ne participera pas à la Coupe du monde ! Même si les chances étaient minces : le Chili devait gagner et espérer que le Pérou et la Colombie perdent, au final rien de tout cela n’est arrivé. En effet, l’Uruguay est allé chercher une victoire 2-0 à Santiago grâce à des buts de Luis Suárez (79’) et Federico Valverde (90).

Le Chili aurait mérité d’ouvrir le score, mais l’Uruguay a su bien défendre puis a liquidé les espoirs de son adversaire, lorsque Suarez a (ironie du sort) marqué sur une magnifique chilena.

L’Uruguay, avec Diego Alonso qui a remplacé l’historique Washington Tabarez sur le banc depuis la fin de l’année dernière, a remporté ses quatre derniers matchs des éliminatoires, pour terminer troisième avec 28 points derrière les invaincus, le Brésil (45) et l’Argentine (39).

La Celeste fait bonne figure à l’approche de la Coupe du monde avec de jeunes joueurs qui se distinguent en Europe comme Federico Valverde au Real Madrid, Rodrigo Bentancur à Tottenham et Ronald Araujo à Barcelone, mais elle dépend toujours du vétéran Luis Suárez, qui a marqué son 29e but en éliminatoires et passe devant son ami Lionel Messi en tant que meilleur buteur de l’histoire de la compétition.

Bolivie 🇧🇴 – Brésil 🇧🇷 0-4

Le Brésil a préservé son invincibilité et a battu le record de points obtenus lors des éliminatoires, grâce à une victoire 4-0 sur la Bolivie sur les hauteurs de La Paz.

Grâce à des buts de Lucas Paquetá (24′), Richarlison (45′, 90+1) et Bruno Guimarães (66′), la Seleçao a atteint 45 points battant ainsi le record de l’Argentine de Marcelo Bielsa, qui en avait remporté 43 pour se qualifier pour le Mondial-2002, pour ce format de qualifications en poule unique de 10 équipes en vigueur depuis 1998.

Au début, le match était plutôt équilibré, avec peu d’occasions de part et d’autre et la Bolivie qui essayait de suivre le rythme des visiteurs. Cet équilibre a été rapidement brisé lorsque le talentueux Paquetá a ouvert le score, magnifiquement servi par son ancien coéquipier à Lyon, Bruno Guimarães.

Bien en place, et en jouant de façon intelligente afin de minimiser les efforts, le Brésil est parvenu à trouver des espaces pour marquer, grâce à l’efficacité de ses attaquants.

La Verde a perdu des points précieux dans sa forteresse et ne participera pas à la Coupe du monde, mais avec la certitude de livrer de meilleures batailles à l’avenir.

Le classement des Eliminatoires sud-américaines

A lire aussi :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici