Uruguay : Liverpool remporte le tournoi de clôture !

2
314
Uruguay : Liverpool remporte le tournoi de clôture !

A deux journées de la fin du tournoi de clôture (Clausura), l’Uruguay a proclamé son nouveau champion. Liverpool, de Montevideo, a remporté le trophée grâce à une campagne retentissante et aussi un résultat sans appel face à son principal poursuivant. Les Negriazules comptent huit points d’avance au classement, garantis par la victoire dans la confrontation directe face au Nacional. Une victoire sans appel sur le score de 4-0 appliquée en plein Parque Central. C’est une édition du championnat uruguayen qui a vu les plus petits clubs faire la fête, après que Rentistas ait remporté l’Apertura, avec une victoire contre Nacional dans un match d’appui.

Liverpool n’a pas autant fait parler de lui dans le tournoi d’ouverture, avec une modeste neuvième place. La montée en puissance a commencé lors du Torneo Intermedio, qui marque le milieu de la saison en Uruguay, avec l’équipe qui a pris la deuxième place de son groupe, à deux points de Montevideo Wanderers, qui a fini vice-champion. Les Negriazules ont toutefois gardé le meilleur pour le Clausura. En 13 journées, l’équipe est toujours invaincue. Elle compte neuf victoires et quatre nuls, avec trois victoires consécutives en mars, pour faire le break en tête du classement.

Une victoire sans appel contre Nacional

Ce dimanche, Liverpool a disputé le match du titre. Les cinq points d’avance sur Peñarol et Nacional laissaient une marge d’erreur, mais il était important de battre les tricolores pour éviter tout retournement de situation. Finalement, on a assisté à une promenade de santé des Negriazules, qui se sont imposés sur le score de 4-0 au Gran Parque Central. Ce résultat permet à Liverpool de célébrer le titre en avance, grâce aux faux pas de ses autres poursuivants : Peñarol a également perdu 3-1 à domicile, contre le modeste Plaza Colonia, et Montevideo City Torque a fait match nul contre River Plate.

La goleada de Liverpool au Gran Parque Central a commencé après 14 minutes de jeu. L’équipe se rapprochait déjà du but, lorsque Jean Pierre Rosso s’est retrouvé à la finalisation d’un corner joué en retrait à ras du sol. Nacional ne parvenait pas à répondre à cette ouverture du score et a même encaissé un deuxième but à la 21e minute, avec un golazo d’Alan Medina. Le numéro 10 a crocheté son adversaire avant de placer une jolie frappe enroulée du pied gauche hors de portée du gardien Sergio Rochet. Les Negriazules auraient même pu aggraver le score avant la pause, mais les deux équipes sont rentrées au vestiaire avec un 0-2 au tableau d’affichage.

Le gardien de Liverpool n’a commencé à être mis à contribution qu’en début de seconde période. Après trois interventions difficiles de Sebastián Lentinelly, c’est finalement son équipe qui a porté le score à 3-0 à la 75e minute, avec un penalty transformé par Juan Ignacio Ramírez. Et sans que Nacional ne puisse sauver l’honneur, avec un match peu inspiré de ses attaquants, les Negriazules ont donné le coup de grâce dans les arrêts de jeu. Face une défense tricolore apathique, le ballon est arrivé dans les pieds de Gastón Pérez qui a trompé le gardien avec une énorme facilité. Le coup de sifflet final a entraîné la célébration des visiteurs, avec la remise de la coupe dans le stade mythique. Durant la fête, les joueurs ont rendu hommage à Emiliano Alfaro, une idole du club qui a annoncé sa retraite à l’âge de 32 ans en raison d’une blessure.

Une superfinale contre… Nacional ?

Il convient de rappeler que, contrairement aux autres ligues avec des tournois Apertura et Clausura, le championnat uruguayen ne célèbre qu’un seul champion général par an. Liverpool a assuré sa présence en demi-finale annuelle contre Rentistas, vainqueur de l’Apertura. Celui qui gagne rencontrera en finale l’équipe avec le plus de points au classement général. Nacional mène ce classement annuel avec 66 points. Le seul qui peut le rattraper pour le moment est Liverpool, qui compte 62 points, alors qu’il reste encore deux autres matches à jouer.

Update : à une journée de la fin, Liverpool n’est plus qu’à un petit point de Nacional, qui s’est incliné contre Boston River, alors que les Negriazules se sont imposés 4-1 face à Montevideo City Torque.

Si les Negriazules parviennent à passer devant, ils seront automatiquement champions d’Uruguay s’ils battent Rentistas en demi-finale. En revanche, si Rentistas gagne, le club devra à nouveau affronter Liverpool en finale. La tendance, cependant, est que Nacional se qualifie pour la finale et attende le résultat entre Rentistas et Liverpool pour jouer le titre.

Liverpool ne disputera pas la Libertadores

Un autre cas particulier concerne la définition des représentants uruguayens dans la phase de groupes de la Copa Libertadores 2021. Alors que les play-offs du tournoi continental ont commencé sans que le championnat local ne soit conclu, la fédération uruguayenne a donné ses deux premières places aux équipes les mieux classées, qui acceptaient la proposition, dans une sorte de « à prendre ou à laisser ». Liverpool a accepté de jouer le tour préliminaire alors que l’équipe occupait la cinquième place du classement général du championnat uruguayen. Cependant, les Negriazules se sont fait éliminés par Universidad Católica lors du premier tour, du coup, même s’ils sont champions nationaux, ils ont perdu leur chance de disputer la Libertadores 2021.

Nacional, pour sa position au classement général du Championnat uruguayen de 2020, est déjà assuré de rentrer directement dans la phase de groupes de la Libertadores 2021. L’autre représentant du pays en phase de groupes peut être Rentistas, s’ils finissent champions. Si le titre annuel est remporté par Liverpool ou Nacional, la place en Libertadores reviendra à celui qui aura le plus de points entre Peñarol et Montevideo City Torque au classement général. Pour le moment, les aurinegros comptent un point de plus que leur adversaire direct au classement annuel.

Malgré l’absence en Copa Libertadores 2021, cette équipe de Liverpool a déjà inscrit son nom dans l’histoire du football uruguayen. Le Tournoi Clausura est le titre le plus important remporté par le club en 106 ans d’existence depuis sa fondation après avoir déjà gagné le Tournoi Intermédiaire de 2019 et la Supercopa Uruguaya en 2020. Bien qu’ils évoluent en première division nationale depuis 1920, les Negriazules n’avaient remporté aucun titre si ce n’est ceux des divisions inférieures jusqu’en 2019. Tout au plus, ils avaient remporté un « Campeonato Relámpago » en 1968 et disputé un match décisif contre Peñarol pour l’Apertura 1995. Ils avaient également terminé cinq fois à la troisième place du championnat, dont trois fois dans les années 1970, lorsque Liverpool était considéré comme un candidat au titre de « troisième grand ».

Un titre qui confirme l’excellent travail du club

Marcelo Méndez est l’actuel entraîneur de Liverpool, à la tête de l’équipe depuis octobre 2020, à partir de la deuxième journée du tournoi intermédiaire. L’ascension actuelle a commencé avec Paulo Pezzolano, une ancienne idole de club arrivée en 2017 pour révolutionner le football à Belvedere (quartier de Montevideo). Il a remporté l’Intermédio en 2019 et a rejoint Pachuca à la fin de cette même année. Ramón Cuello l’a remplacé et a remporté la Supercopa en février 2020, mais s’est fait licencier après la faible campagne lors du Torneo Apertura. Méndez, quant à lui, a été choisi après avoir fait des belles choses avec Progreso, qu’il a fait monté de division, et un passage à Danubio.

Marcelo Méndez a poursuivi le style de jeu établi principalement par Pezzolano, ce qui représente une rupture avec ce qui est normalement vu dans le championnat uruguayen. En dépit d’être un club modeste, Liverpool essaie d’être un protagoniste sur le terrain et d’appliquer les mêmes directives de l’équipe principale à l’école de foot. Le club favorise la possession du ballon, l’action verticale, une bonne mobilité en attaque et une pression haute. Cela porte ses fruits avec Liverpool qui marque beaucoup de buts, comme on a pu le constater contre Nacional, avec déjà 34 buts inscrits en seulement 14 matchs dans le Clausura. Depuis l’arrivée de Méndez, les Negriazules ont remporté 70% des points disputés.

Un effectif jeune et talentueux

Sur le terrain, la grande figure de Liverpool est Juan Ignacio Ramírez. « Colo », comme il est surnommé, est déjà devenu le meilleur buteur de l’histoire du club à seulement 24 ans. Il a été l’une des références de l’équipe qui a gagné l’Intermédio en 2019 et joue toujours à un très bon niveau. Le jeune attaquant a même participé au tournoi pré-olympique 2020 avec l’équipe nationale uruguayenne et devrait bientôt jouer avec l’équipe principale de la Celeste. Le meneur de jeu vétéran Hernán Figueredo a également brillé dans ce Clausura.

Le potentiel de l’équipe impressionne, compte tenu de l’âge de certains joueurs. Des noms comme le gardien de but Sebastián Lentinelly, l’arrière latéral Federico Pereira, ou les milieux de terrain Fabrício Díaz et Alan Medina font partie des nombreux joueurs de l’effectif qui n’ont pas plus de 23 ans.

Des dirigeants qui misent sur l’avenir

Le bon travail sur le terrain reflète le bon travail effectué dans les coulisses. Liverpool est dirigé depuis 2001 par José Luis Palma, un président à la forte personnalité qui a contribué à l’amélioration des structures et la santé des finances. Alors qu’il n’avait aucune expérience dans la gestion du football, il était reconnu pour améliorer l’institution du côté administratif. Il aura fallu du temps pour que cela se répercute sur le côté sportif, mais après quelques coups lors de ces dernières années, cela a fini par payer. Il faut également saluer le travail de Gustavo Ferrín, ancien entraîneur des équipes de base devenu directeur sportif des Negriazules en 2019.

Une très bonne santé financière

Liverpool a clôturé le bilan pour 2020 avec un excédent de 6 millions de dollars, malgré la grave crise financière provoquée par la pandémie. Et le club devrait remporter le jackpot lors du prochain mercato, grâce aux talents révélés par la formation. Colo Ramírez est le nom dont on parle le plus de l’équipe actuelle, mais Liverpool détient toujours 70% des droits de Nicolás de la Cruz, un joueur formé au club qui se distingue désormais du côté de River Plate. La pérennité est évidente, dans un club avec une masse salariale d’environ 180 000 USD par mois. Pendant ce temps, son excellent centre de formation dispose de dix terrains pour améliorer la base.

Lors de la rencontre contre Rentistas, Liverpool sera largement favori, et pas seulement pour la bonne phase que l’équipe traverse. Les adversaires de la demi-finale annuelle occupent la dernière place du Clausura et courent le risque d’être relégués. Di coup, si Nacional confirme son avantage au classement annuel, le plus probable est que le tricolor croise le chemin des Negriazules dans la grande finale du championnat uruguayen de 2020. Le 4-0 de dimanche et aussi le 4-2 en Supercopa pèsera en faveur de Liverpool. Les chances d’un champion inédit en Uruguay sont réelles et ne semblent pas être une simple surprise au vu des récents succès de Liverpool.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici