Relégué, Patronato bat Talleres et remporte la Copa Argentina 2022

1
109
Patronato est champion de la Copa Argentina 2022

Patronato est entré dans l’histoire ! Le Patron s’est imposé 1-0 contre Talleres au stade Malvinas Argentinas de Mendoza et a remporté le titre de champion de la Copa Argentina 2022, le premier titre de son long parcours dans le football professionnel. Grâce au but de Tiago Banega, et après avoir éliminé River et Boca en quart et demi-finale respectivement, le Patrón a remporté le trophée et son ticket pour la prochaine Copa Libertadores, alors qu’il vient d’être relégué en Primera Nacional ! On revient sur la rencontre.

Une finale à guichets fermés

Un cadre imposant, à la mesure du rêve des deux équipes de couronner une brillante campagne par leur premier titre officiel sur le plan national. Soutenus par plus de 30 000 supporters, qui se sont arrachés les billets dès les premières heures de vente, Talleres de Córdoba cherchait à oublier le souvenir négatif de la défaite aux tirs au but contre Boca en finale de la saison dernière. Javier Gandolfi a choisi d’aligner l’équipe qui avait battu Banfield en demi-finales au stade Coloso Marcelo Bielsa (de Newell’s). Bien qu’il ait conservé sa formation habituelle en 4-4-2, Facundo Sava a quant à lui procédé à de nombreux changements par rapport au match contre Boca. Sergio Ojeda a pris la place de Juan Cruz Guasone en défense central et Jonathan Herrera, auteur d’un but crucial contre River en quart de finale, a remplacé Axel Rodríguez pour former un duo avec Marcelo Estigarribia en attaque.

Une première période dominée par la T

Talleres a démarré la rencontre avec l’intention de rester dans la moitié de terrain adverse, et n’est pas passé loin d’ouvrir le score sur une combinaison travaillée à l’entraînement. Sur un coup franc excenté, Rodrigo Garro a centré en retrait vers Álvez qui a déclenché une frappe puissante, repoussée par le gardien Facundo Altamirano, pilier de la campagne mémorable de Patronato, deuxième équipe à avoir éliminé River et Boca dans une même édition de la compétition (seul Gimnasia La Plata avait réalisé cet exploit en 2018). L’action suivante mettait en scène Michael Santos, meilleur buteur de la Copa Argentina 2021. L’attaquant a remisé un ballon vers Diego Valoyes avant de sprinter dans la surface pour se retrouver à la réception du centre de l’ailier. Il est parvenu à passer devant Sergio Ojeda, mais son tir a été trop croisé et est passé à côté.

Avec Rodrigo Villagra à la base de la pression exercée, l’équipe de Cordoba a continué à dominer la première période. Patronato a joué dur pour tenter de contrer cette tendance, ce qui a valu à Franco Leys et Jonás Acevedo d’être avertis. Le milieu de terrain a d’ailleurs dû être remplacé avant la pause en raison d’un coup, ce qui a entraîné un réaménagement du milieu de terrain de l’équipe de Facundo Sava, qui a opté pour l’entrée en jeu de Tiago Banega. En tout cas, le Rojinegro n’a été dangereux que sur une frappe du gauche de Sebastián Medina qui a été déviée par Herrera alors qu’elle semblait filer droit au but.

Dominer n’est pas gagner…

Mécontent de la performance collective de son équipe, Sava a lancé Rodríguez à la place de Herrera pour inverser le changement qu’il avait imposé dans son onze de départ par rapport au match des demi-finales contre Boca. Cependant, Talleres continuait à jouer dans la moitié de terrain adverse et a donné des sueurs froides au Patron lorsque lorsque la tête d’Enzo Díaz est passée juste au-dessus de la barre transversale. Les joueurs offensifs du Matador ont n’ont eu de cesse de créer le déséquilibre et de solliciter la défense de Patronato, qui a reçu quatre avertissements supplémentaires dans le premier quart d’heure de la seconde période. Une indication irréfutable des infractions systématiques commises par les joueurs de l’équipe d’Entre Rios pour maintenir la parité dans un match au déroulement complexe.

Patronato ne parvenait pas à produire du jeu, comme il l’avait fait en demi-finale contre Boca. Les arrêts de Facundo Altamirano et l’imprécision des attaquants de Talleres expliquaient le score vierge. Et quand on ne marque pas, on finit souvent par le payer cher, et c’est ce qui a fini par arriver à la T. Seul un but insolite du Patrón a permis d’ouvrir le score à la 78e minute de jeu. Tiago Banega s’est jeté pour tacler et bloquer le ballon et celui-ci a volé en direction du but et a lobé le gardien Alan Aguerre.

Après cela, l’équipe de Facundo Sava a résisté et est entré dans l’histoire. Après avoir été relégué de la Liga Profesional, Patronato a remporté la Copa Argentina et jouera la Copa Libertadores tout en évoluant en Primera Nacional.

A lire aussi :

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici