Copa Libertadores 2019 : résumés des demi-finales

2
169
demi-finales de Copa Libertadores

Un superclásico entre River et Boca et un choc entre Grêmio et Flamengo. Voici les résumés des demi-finales de Copa Libertadores 2019.

Les résumés des demi-finales de Copa Libertadores

River Plate – Boca Juniors 2-0

Résumé : Le clásico tant attendu, en ouverture des demi-finales de Libertadores 2019 n’a pas eu l’équilibre d’antan. Mardi soir, au Monumental de Núñez, River Plate a été largement supérieur à Boca Juniors et a désormais un pied en finale. Borré (7′ sp) et Ignacio Fernández (70′) ont inscrit les buts de la victoire. Et il aurait pu y en avoir plus.

Le match : Dès la sixième minute de jeu, River a bénéficié d’un penalty suite à la consultation de la VAR. Borré, qui a souffert la faute s’est chargé lui-même de le transformé, ouvrant la voie à la domination de son équipe. L’équipe de Marcelo Gallardo a eu plus de possession, mais n’a pas réussi à amplifier la marque en première période. Et le Millonario a failli le payer cher, lorsque Capaldo, seul dans la surface suite à une passe d’Ábila a manqué le cadre, sur la seule grande opportunité créée par Boca.

En seconde période, Boca n’était toujours pas inspiré et on a vu qu’une seule équipe sur la pelouse. Montiel a touché le poteau, la défense de Boca a presque marqué contre son camp suite à un centre de De La Cruz, on sentait que le deuxième but de River n’était plus qu’une question de temps. Sur un bon centre de Suárez, Nacho Fernández a trompé Andrada, portant le score à 2-0. Le gardien de Boca a ensuite eu plus de travail mais le score ne bougera plus.

Boca – River 1-0

Cumul des scores : 1-2, River Plate se qualifie en finale

Résumé : Malgré une Bombonera en feu, à fond derrière son équipe durant toute la rencontre, Boca n’a pas réussi à décrocher son ticket pour la finale de Copa Libertadores. Comme lors de la finale de la saison dernière, c’est River Plate qui a fait la fête au coup de sifflet final. Manquant de créativité dans le jeu, les bleu et jaune ont surtout mis la pression sur des ballons aériens, c’est d’ailleurs de cette manière que Hurtado (80′) a marqué. Au final, la meilleure équipe s’est qualifiée pour la finale, malgré la défaite 1-0.

Le match : Comme on pouvait s’y attendre, le début de la rencontre était tendu. Malgré l’avantage de jouer à la Bombonera, Boca a eu des difficultés à proposer du jeu et a essentiellement misé sur les ballons aériens. River semblait satisfait du résultat et par moment tentait de gagner du temps. Les Millonarios ont davantage créé du jeu et ont montré plus de qualité, mais n’ont pas voulu prendre de risque en se livrant.

La pression de Boca a fini par payer, avec Hurtado qui a trouvé la faille en fin de rencontre. L’attaquant, qui est entré en jeu en seconde période, s’est retrouvé à la finition d’un centre de Lisandro López, après un manqué de Zárate. À partir de là, c’était sauve qui peut. Si River tentait déjà de gagner du temps avant le but, après, c’était encore pire. Et si Boca misait déjà sur les balles aériennes, alors après avoir vu que ça pouvait marcher, les Bosteros ont encore plus abusé de ce genre d’action. Mais en vain. River Plate a tenu bon et est reparti de la Bombonera avec la qualification.

Grêmio – Flamengo 1-1

Résumé : Le match le plus attendu de l’année jusqu’à présent au Brésil a répondu aux attentes en nombre de buts : les filets ont tremblé à cinq reprises à l’Arena do Grêmio, mais la VAR en a annulé trois, et seuls les buts de Bruno henrique (69′) et Pepê (88′) ont compté. Grêmio et Flamengo se sont ainsi quitté sur un match nul 1-1 lors de cette demi-finale aller de Libertadores. Le match retour se jouera le 23 octobre prochain, au Maracanã. Le Rubro-Negro, qui a été meilleur lors de cette rencontre, bénéficie d’un petit avantage grâce à son but marqué à l’extérieur.

La VAR a été déterminante lors des deux demi-finales de Libertadores. Lors du clásico argentin, il a aidé à signalé un penalty en faveur de River Plate lors de la victoire 2-0 contre Boca Juniors. Dans ce duel entre Brésiliens, Flamengo a vu trois buts lui être annulés : deux pour hors-jeu (les deux de Gabigol), et un pour une faute de Gabigol sur Kannemann au début de l’action.

Le match : Bien qu’il jouait à l’extérieur, Flamengo a été supérieur à Grêmio au long de cette rencontre et a fait une première mi-temps presque parfaite. Il a eu 66% de possession de balle, a tiré quatre fois au but et s’est créé trois occasions nettes, contre aucune pour Grêmio. Le Fla n’a pas rejoint les vestiaires avec un avantage à cause de Gabigol qui a poussé Kannemann, lors du but d’Everton Ribeiro à la 21e minute, et pour un hors-jeu au millimètre deux minutes plus tard.

Le Tricolor a eu la chance de finir la première période sans prendre de but et a pu se réajuster à la mi-temps pour revenir plus fort pour le reste de la partie. Grêmio a commencé à se créer des occasions, Luan a commencé à se montrer, et Everton et Matheus Henrique ont donné du travail à Diego Alves. Mais alors que Grêmio était dans sa meilleure phase de la rencontre, c’est là qu’il a encaissé un but : de Arrascaeta a centré vers Bruno Henrique, qui a remporté son duel de la tête contre Galhardo et a mis la balle au fond des filets. Bruno Henrique a ensuite eu l’occasion d’inscrire un doublé mais a butté sur Paulo Victor, puis Gabigol a marqué mais le but a été une nouvelle fois annulé par la VAR. Mais alors qu’on pensait que la victoire n’échapperait plus au rubro-negro, Everton Cebolinha a trouvé Pepê dans la surface, qui a égalisé en fin de rencontre.

Flamengo – Grêmio 5-0

Cumul des scores : 6-1, Flamengo se qualifie en finale

Résumé : Dans une ambiance de fête au Maracanã, Flamengo n’a laissé aucune chance à Grêmio. Après une première période avec seulement un but inscrit, le Rubro-Negro a fini la rencontre avec une victoire 5-0 face au Tricolor. Bruno Henrique (42′), Gabigol (46′ et 56′ sp), Pablo Marí (67′) et Rodrigo Caio (71′) ont inscrit les buts de la rencontre.

Le match : Après avoir fait match nul 1-1 à Porto Alegre, Flamengo pouvait jouer pour le 0-0, raison pour laquelle l’équipe n’a pas exercé la pression initiale d’une équipe qui joue à domicile, mais n’a également concédé aucun espace à Grêmio. Le Tricolor faisait bien tourner le ballon au milieu de terrain, mais les actions se terminaient toujours par un tir de loin ou sur une erreur. Quand l’équipe visiteur semblait gagner de la confiance, le Rubro-Negro a ouvert le score par l’intermédiaire de Bruno Henrique (42′), à la finition d’une action de Gabigol. Cela ne faisait que commencer.

Tout ce que Renato Gaúcho a demandé à la mi-temps est tombé à l’eau très rapidement. Flamengo a fait le break dès la reprise, avec un but de Gabigol (46′). À partir de là, Grêmio a capitulé. Gabigol, sur penalty, Pablo Marí et Rodrigo ont alourdi le score, et infligé une victoire humiliante à l’équipe de Porto Alegre.

River Plate et Flamengo en finale de Copa Libertadores

La finale de la Copa Libertadores 2019 verra s’opposer deux grands clubs du football sud américain : River Plate et Flamengo. La rencontre se jouera sur terrain neutre, le 23 novembre, à Santiago (Chili).

A lire aussi :

2 Commentaires

  1. […] L’élimination en Copa Libertadores fait partie du passé. Quelques jours après perdu 5-0 contre Flamengo, Grêmio se concentre désormais à 100% sur le championnat et n’a pas eu de difficulté à s’imposer contre Botafogo sur le score de 3-0, à Porto Alegre. Maicon (12′), Thaciano (71′) et Everton (80′) ont inscrit les buts qui permettent à Grêmio de n’être plus qu’à un petit point du top 6. Botafogo vit en revanche une mauvaise passe, avec sept défaites lors des neufs derniers matchs et n’est plus qu’à 4 petits points de la zone de relégation. […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici