La dure histoire de Cirigliano : de pépite de River à la détention

2
153
La dure histoire d'Ezequiel Cirigliano

Lundi matin, l’Argentine s’est réveillée en apprenant qu’Ezequiel Cirigliano, un ex-joueur de River Plate, avait été arrêté pour possession illégale d’une arme. A ses débuts, le milieu de terrain était considéré comme le “nouveau Mascherano”, mais une forte dépression et le peu de soutien de son entourage et du club de Núñez, ont fait que sa vie a pris un virage à 180 degrés et s’est terminée par cette triste nouvelle. Découvrez son histoire.

La dure histoire de Cirigliano, de pépite de River à la dépression et la détention

Avec le maillot sacré de La Banda, il a joué 63 matchs. En 2010, il a fait ses débuts sous la direction de Leonardo Astrada et a pu se distinguer au moment le plus difficile de l’histoire du club : en Primera B Nacional, lors de la saison 2011/12 avec Matías Almeyda comme entraîneur, qui lui a fait confiance à plusieurs reprises pour être le capitaine de l’équipe. D’ailleurs, Lobo Ledesma, véritable spécialiste de la position, a placé Ciri comme l’un des meilleurs cinq qu’il a vu dans sa vaste carrière : “S’il est intelligent, Cirigliano va surpasser tous les numéros cinq qui ont joué pour River“.

Cependant, avec Marcelo Gallardo sur le banc des Millonarios, il n’a disputé que quelques minutes sur deux matchs et leur relation n’était pas la meilleure. À tel point qu’en 2014, lorsque Ciri est revenu à Núñez après son prêt à l’Hellas Verona, le Muñeco l’a écarté du groupe lorsqu’il a refusé de se rendre aux États-Unis pour la pré-saison en raison de ” problèmes personnels “. La raison : son père était décédé, lui qui avait été en prison pour avoir vendu de la drogue, avait déclaré Cirigliano à Olé à l’époque.

C’est alors que Rodolfo D’Onofrio a eu une réflexion sur le footballeur et son avenir, qui peut aujourd’hui être vu avec des yeux différents : ” S’il ne se rend pas compte qu’il est à River, il finira par être le jardinier du club “, avait déclaré le patron – à l’époque – dans une interview accordée à Radio La Red le 18 juillet 2014.

Ezequiel Cirigliano lors d'un River-Boca

J’ai demandé de l’aide à Rodolfo Donofrio, à Gallardo, à ses coéquipiers, au psychologue du club et aucun d’entre eux n’a pu faire quoi que ce soit. Ils l’ont envoyé en MLS“, a déclaré la journaliste Verónica Drygailo sur son compte Twitter après ce qui s’est passé. “Je me souviens de mes après-midi passés dans la maison de Caseros avec Ciri qui pleurait, en crise d’angoisse et à River, ils voulaient juste qu’il aille s’entraîner. Il ne pouvait pas. Et personne ne le comprenait“, a-t-elle poursuivi en expliquant sur ses réseaux sociaux la dépression que traversait Cirigliano.

Avant que River ne décide de le renvoyer en prêt à Dallas, aux États-Unis, Matías Almeyda voulait le recruter à Banfield. L’idole de River Plate “savait comment s’y prendre avec lui, peut-être parce qu’il connaissait les labyrinthes de la dépression. Ils ont préféré se débarrasser de lui et l’envoyer au loin”, dit Drigaylo dans son récit. Cirigliano ne voulait pas quitter Núñez, son départ pour les États-Unis n’a pas marché et, après la mort de son père et l’impossibilité de continuer à jouer avec La Banda, son déclin a commencé. “Personne ne m’écoutait quand je parlais de la dépression. Il avait perdu sa place dans l’équipe, et il a toujours manqué de soutien familial. Et River n’a pas pris les choses en main. Je dis cela parce que personne ne m’en a parlé, j’ai parlé à tout le monde et rien ne s’est passé”, a déclaré M. Drygailo.

Le milieu de terrain, qui valait cinq millions d’euros, est passé par Tigre, Atletico Tucumán, Zacatepec, San Luis, Godoy Cruz et a signé en février dernier à l’âge de 30 ans pour CynthiAlbalonga, club de Serie D du football italien.

L'arrestation d'Ezequiel Cirigliano

Comment se présente l’affaire et la version de l’entourage de Cirigliano sur sa détention

Cirigliano s’est fait arrêté pour possession illégale d’une arme à feu. Selon des sources que TyC Sports.com a pu contacter, l’ex-River a pu voir sa famille ce mercredi et a dit à sa mère qu’il n’est entré par effraction dans aucune maison (comme on l’a d’abord pensé), qu’il a eu une crise, a pris une arme et s’est disputé avec quelqu’un dans la rue qui a appelé la police.

L’entourage d’Ezequiel soutient qu'”il n’a jamais été traité” (pour sa grave dépression) et que l’ex-River est un “patient psychiatrique” et “a besoin d’un traitement“. De plus, en ce qui concerne ce cas récent, le -petit- environnement qui reste à Ciri réaffirme qu'”il n’est pas entré pour voler” comme le soulignaient les premières versions.

L’autre antécédent d’Ezequiel Cirigliano avec le système judiciaire

Bien qu’il soit sans club depuis juin et qu’il travaille dans l’usine d’un membre de sa famille pour subvenir à ses besoins, ce n’est pas le premier épisode criminel impliquant Cirigliano, puisqu‘en 2015, il avait été arrêté lors d’un contrôle de police pour conduite en état d’ivresse et refus d’obtempérer. C’est pour cette raison qu’en 2015, il avait été écarté de l’équipe de River et n’avait plus joué avec l’équipe première ou l’équipe réserve.

Cirigliano face à Neymar

De River à la Serie D : la carrière d’Ezequiel Cirigliano dans le football professionnel

  • River (2010-2014/5)
  • Hellas Verona (2013-14)
  • Dallas (2015)
  • Tigre (2016)
  • Atlético Tucumán (2016-17)
  • Zacatepec (2017-2020)
  • San Luis (2020)
  • Godoy Cruz (2021)
  • CynthiAlbalonga (2021-22)

Source : La dura historia de Cirigliano, de ser una joya de River a la depresión y terminar detenido

A lire aussi :

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici