Les plus grands buteurs de l’histoire du foot brésilien

5
1186
Les meilleurs attaquants de l'histoire du foot brésilien

Le Brésil est l’un des plus grands fournisseurs de stars du football mondial, et cela depuis des années. Aujourd’hui, nous allons nous focaliser sur les plus grands attaquants que le pays du joga bonito a produit.

Pour cela, plusieurs critères ont été pris en compte : technique, habilité, opinion générale et bien sûr, le plus important pour un attaquant, le nombre de buts qu’il a marqué. Pour faire cette liste, je me suis fortement inspiré de la page youtube Futebol Nacional, et adapté la liste en fonction de mes goûts personnels. Cette liste n’est pas un classement, elle ne suit pas forcément un ordre logique, pour certains joueurs, c’était difficile de trouver des vidéos, du coup j’ai simplement mentionné leur nom en fin d’article.

Les meilleurs attaquants brésiliens de l’histoire

Pelé

Pelé, Edson Arantes do Nascimento ou tout simplement « le Roi ». C’est le joueur le plus important de l’histoire de football brésilien et même mondial. C’était un joueur exceptionnel et bien en avance sur son temps… Rapide, puissant, ambidextre et d’une précision extraordinaire, il a conquis le monde alors qu’il n’avait que 17 ans, en 1958. Il a remporté 3 Coupes du monde, la Libertadores, le Mondial des clubs et de nombreux titres pour Santos. À l’heure d’aujourd’hui, il est encore le meilleur buteur de la Seleção avec 77 buts en 92 matchs.

Le nombre de buts qu’il a inscrit est exceptionnel et inégalable, même si on ne compte que les matchs officiels : plus de 800 et une moyenne de 0,98 but/match. Si on compte les matchs non officiels (à cette époque les matchs amicaux étaient très importants), il a marqué plus de 1200 buts.

Depuis, le football a changé, mais on ne peut pas nier que ce joueur était un génie, même s’il est parfois critiqué par les Brésiliens eux-mêmes.

Ronaldo

Ronaldo Nazário, o Fenômeno est l’un des plus grands joueurs de l’histoire du football mondial. Un joueur complet, technique, rapide, ambidextre et tueur devant le but. Il est le précurseur du football moderne. En plus d’être un très bon finisseur, il était extrêmement habile balle au pied. Quand il était lancé, personne ne pouvait l’arrêter ! Il fait partie des meilleurs dribbleurs que l’on ait connus.

Avant sa première blessure, qui l’a éloigné des terrains pendant 15 mois, il avait une moyenne de 0,97 but inscrit par match. Cependant, sa capacité à récupérer est aussi frappante que ses buts. On a pu le constater lors de la Coupe du Monde 2002, lors de laquelle il a fini meilleur buteur de la compétition. Avant de marquer les deux buts en finale contre l’Allemagne, R9 avait été dit comme fini pour le football. Il a prouvé que rien n’était impossible.

Romário

Romario est le meilleur attaquant de surface de la liste, un finisseur né. À son apogée, c’était un joueur très rapide, explosif, technique et un matador. O Baixinho a inscrit 55 buts avec la sélection du Brésil lors d’une période lors de laquelle la Seleção a reconquis des grands titres. Il a remporté la Copa América à deux reprises (en 1989 et 1997), mais c’est surtout sa performance lors de la victoire en Coupe du Monde 1994, lors de laquelle il a été élu le meilleur joueur, qui l’a fait entrer dans l’histoire.

Au top de sa carrière, il a voulu rentrer au Brésil, car le pays lui manquait trop. S’il était resté en Europe, nul doute qu’on se souviendrait de lui comme l’un des meilleurs attaquants de tous les temps.

Tostão

Contrairement à Romario qui était plus un joueur de surface, Tostão était un attaquant qui bougeait beaucoup. C’était un joueur intelligent avec une vision du jeu impressionante. Il a été le numéro 9 de la spectaculaire équipe de 1970. Pourtant, il n’était pas attaquant en début de carrière, mais c’est à ce poste qu’il s’est fait un nom. Lors du Mondial 1970, il a été considéré par beaucoup comme le meilleur joueur de l’équipe. Pour vous rendre compte de l’exploit, il suffit de citer les noms de ses coéquipiers, comme Pelé et Rivellino.

Tout comme Reinaldo, il a dû mettre un terme à sa carrière très tôt, à cause d’un ballon qu’il s’est pris dans l’oeil, qui lui a causé un problème oculaire. Mais bien que sa carrière n’ait pas durée longtemps, l’idole de Cruzeiro est entrée dans l’histoire comme l’un des plus grands attaquants de l’histoire du football brésilien.

Careca

Careca était un attaquant rapide et très technique. À partir du moment où on a commencé à entendre parler de lui, lorsqu’il a remporté le championnat brésilien avec l’équipe de Guarani, il se distinguait déjà non seulement pour instinct de buteur, mais aussi pour sa technique digne d’un numéro 10. Après des titres remportés avec São Paulo, il a rejoint Naples, où il a formé avec un certain Maradona, l’une des meilleures paires d’attaquants de l’histoire du football.

Il s’est blessé juste avant la Coupe du Monde 1982 et n’a donc pas pu y participer. On dit que s’il avait été en pleine condition physique, le destin de la Seleção aurait pu être différent. À noter que cette sélection brésilienne de 82 est pour beaucoup considérée aujourd’hui encore, comme la meilleure génération que le pays ait connu, avec des joueurs comme Zico, Socrates, Falcão…

Roberto Dinamite

Idole de Vasco, il est le meilleur buteur de l’histoire du club et du championnat brésilien. Rien que pour cela, il mérite sa place dans ce top. Il a été meilleur buteur du championnat brésilien en 1974 et 1984, du championnat de l’État de Rio en 1978, 1981 et 1985 et de la Copa América en 1983.

En plus de sa puissance, il était aussi très technique. Il est également considéré comme l’un des meilleurs tireurs de coup franc de l’histoire du football brésilien.

Reinaldo

Pour beaucoup (Zico, Marcelo Oliveira…), Reinaldo aurait pu être aussi grand que Pelé. Mais dès son début de carrière, il souffrait déjà de problèmes aux genoux à cause d’opérations mal faites. Il a également souffert face aux défenseurs : on dit que les coups étaient la seule façon de pouvoir l’arrêter. Technique et habile balle au pied, il faisait preuve d’un sang froid impressionnant face au gardien.

À noter qu’en 1977, il a inscrit 28 buts en 18 matchs, soit 1,55 but par match !

Edmundo

Beaucoup de football, mais un mauvais comportement. Voilà comment on pourrait décrire Edmundo. Surnommé « l’animal » à cause de son fort tempérament et son indiscipline sur le terrain, s’il avait eu un meilleur comportement, il serait allé bien plus loin avec la seleção…

Rapide, puissant, matador, et en 1997 un génie. Cette année là, au service de Vasco, il a inscrit 29 buts en 28 matchs, permettant à son équipe de remporter le championnat. Il a également été récompensé en remportant le ballon d’or brésilien du meilleur joueur de la saison.

Bebeto

Quand on dit Romario, il y a Bebeto qui va avec. En effet, il a formé une doublette parfaite avec o Baixinho qui a permis à la seleção de remporter la Copa América 1989, la Coupe du Monde 1994, et d’être vice-champion en 1998.

Malgré son physique plutôt frêle, il était très bon ! Il a su adapter son football pour jouer de façon rapide afin d’éviter le contact avec les défenseurs. En plus d’être habille, c’était un tueur face au but.

Muller

Müller était un joueur rapide, ambidextre et très intelligent (peut-être l’un des plus intelligents sur le terrain de cette liste). Meilleur buteur et meilleur joueur du championnat en 1987, il a collectionné les titres comme la Copa Libertadores et la Coupe Intercontinentale en 1992 et 1993 avec São Paulo, la Recopa en 1999 au service de Cruzeiro, et le plus important de tous : la Coupe du Monde 1994. Il a d’ailleurs participé à trois Coupe du Monde, en 1986, 1990 et 1994. Une référence au Brésil.

Adriano

Adriano Leite Ribeiro, ou Adriano Imperador ou encore Didico pour les intimes. C’était un attaquant impressionnant, puissant, habille et rapide. Le peu de temps qu’il a joué au haut niveau, il a marqué de son empreinte les clubs dans lesquels il a joué : Flamengo, Parme, Inter et en seleção. Il aurait pu être un des meilleurs joueurs de l’histoire… Dommage.

Túlio Maravilha

Túlio Humberto Pereira Costa, plus connu sous le surnom de Túlio Maravilha est une idole du côté de Goiás et Botafogo. En plus d’être un grand provocateur, il était également un très grand buteur. Il a fini meilleur buteur du championnat en 1989, 1994 et 1995, record qu’il partage avec Romário, Dadá Maravilha et Fred. Il était également connu pour son style irrévérencieux et arrogant, et par le fait qu’il n’avait pas la langue de bois. On dit qu’il aurait inscrit 1000 buts au long de sa carrière, mais il n’y a pas de registre officiel.

On pourrait poursuivre la liste encore un moment tant le Brésil a eu de grands buteurs. Voici des noms qui ont marqué l’histoire, mais pour qui il était difficile de trouver des images de leurs exploits.

Dadá Maravilha

Idole à l’Internacional et à l’Atlético-MG, il marquait des buts comme peu en sont capables. Il n’était pas particulièrement doué avec le ballon (il disait lui-même être le meilleur buteur des buts du tibia), mais même comme ça il était bon de la tête et avait un très bon sens du positionnement. C’est de lui dont vient la phrase: il n’y a pas de but moche, ce qui est moche c’est de ne pas marquer de buts.

Il est le quatrième meilleur buteur de l’histoire du football brésilien avec 926 buts inscrits. Il est juste devancé par Romário (1002 buts), Pelé (1284 buts) et Arthur Friedenreich (1329 buts).

Serginho Chulapa

Il est le meilleur buteur de l’histoire de São Paulo (242 buts) et un des meilleurs de Santos (104 buts). Il est également connu pour ses nombreuses bagarres, qui lui ont valu de longues suspensions. Pour l’anecdote, il n’aimait pas voyager, alors avant un long déplacement, il se débrouillait toujours pour se faire expulser.

Pour finir la liste, mentions spéciales pour ces joueurs qui ont été de très grands buteurs :

  • Friendreich
  • Leônidas
  • Coutinho
  • Ademir

A lire aussi :

5 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici