Defensa y Justicia est champion de la Recopa Sudamericana 2021 !

3
173
Defensa y Justicia est champion de la Recopa 2021
Source : Conmebol.com

Durant cette Recopa Sudamericana, il y a eu deux pénaltys signalés en faveur de Palmeiras (dont un qui a été manqué), un but de l’extérieur de la surface dans le temps additionnel pour forcer la prolongation, deux joueurs expulsés, des recours à l’assistance vidéo, et une séance de tirs au but décisive qui s’est terminée avec l’un des meilleurs gardiens de but du Brésil qui manqué le dernier tir. Au final, Defensa y Justicia s’est sacré champion de la Recopa Sudamericana après avoir gagné par 2-1 au Mané Garrincha et été meilleur aux tirs au but.

Palmeiras a terminé son marathon de trois matchs décisifs en une semaine (avant le clássico contre São Paulo vendredi), sans remporter le moindre trophée, avec les deux finales qui se sont joués aux tirs au but. Contre Flamengo, l’équipe a montré des belles choses ce week-end, mais peu contre Defensa y Justicia, ce qui peut être préoccupant avant d’attaquer la phase de groupes de la Copa Libertadores. Mais, après une saison de près de 80 matchs, sans le temps de respirer, et avec deux finales disputées à la suite, il est difficile de tirer de véritables conclusions sur l’état de forme actuel du champion sud-américain.

Toutefois, l’excès d’erreurs dans les deux matchs contre Defensa y Justicia est alarmant, notamment la difficulté à contrôler le jeu lorsque l’équipe adverse a la possession du ballon. De plus, l’équipe de Palmeiras semblait très tendue pour une équipe qui a remporté deux titres (Copa Libertadores et Copa do Brasil) en quelques mois. C’est un aspect que l’entraîneur Abel Ferreira (peut être le plus tendu de tous) devra essayer de corriger.

Recopa 2021 : Retour sur le match Palmeiras – Defensa y Justicia

La première période

Defensa y Justicia a mieux débuté la première période, mais c’est ensuite Palmeiras qui a commencé à prendre le contrôle du jeu. Bien lancé par Danilo dans le dos de la défense, Wesley a dribblé le gardien, mais son tir a ensuite été sauvé sur la ligne par la défense. Le but aurait de toute façon été annulé pour un hors-jeu de l’attaquant palmeirense.

Sur une lourde frappe de loin de Benítez, Weverton relâche le ballon, mais heureusement pour lui, Pizzini a complètement dévissé sa reprise. 18e minute, Raphael Veiga récupère le ballon au milieu de terrain et lance Rony dans la profondeur. Alors qu’il rentrait dans la surface, l’attaquant est fauché par Meza. Après consultation de la VAR, le penalty est confirmé. Veiga (22′) s’est chargé de le transformer pour ouvrir le score.

Jusqu’alors, tout allait bien pour le Verdão. Quelques petites frayeurs en défense, mais offensivement tout allait bien et l’équipe comptait deux buts d’avance grâce à sa victoire 2-1 au match aller. Mais Defensa y Justicia a commencé à dominer les minutes suivantes, et Palmeiras a abusé du jeu long pour lancer ses attaquants. Face à la pression des Argentins, la défense a fini par céder à la demi-heure de jeu. Bien lancé par Matías Rodríguez sur le côté droit, Pizzini a centré en retrait vers Braian Romero qui a inscrit le but égalisateur. Avant la pause, Weverton a encore eu le temps d’être mis à contribution par Romero puis Benítez qui l’ont forcé à effectué de beaux arrêts pour permettre à son équipe de rentrer aux vestiaires sans être menée au score.

La seconde période

En seconde période, le match est resté ouvert, voire trop pour l’équipe qui avait l’avantage au tableau d’affichage, pourtant c’est Palmeiras qui s’est créé les meilleures opportunités, même après l’expulsion de Viña (68′) pour avoir donné un coup de pied à Adoni Frías après un duel. Rony a forcé le gardien Unsaín à faire un bel arrêt après un une-deux avec Patrick de Paula et sur une contre-attaque, Gabriel Veron s’est échappé sur son aile gauche, et donné du travail au gardien de Defensa.

Malgré tout, Palmeiras semblait sous pression, et Abel Ferreira a fait des changements pour tenter de mieux contrôler le match. Il a sorti Breno Lopes, remplacé par le défenseur Mayke, Alan Empereur (un autre défenseur) à la place de Veron blessé et Felipe Melo en lieu et place de Patrick de Paula.

L’entrée en jeu d’Empereur n’a pas été payante. Jusqu’à la 93e minute, Defensa n’avait fait que deux tirs en seconde période, toutes deux non-cadrées. C’est alors qu’Empereur a voulu sortir balle au pied au lieu de dégager, le ballon s’est échappé et Benítez a envoyé un missile, qui est parti si fort que Weverton n’a pas pu le repousser.

E aí a coisa ficou mais complicada. O relativo pouco risco que o Palmeiras sofreu na etapa final se manteria, com um jogador a menos, por mais meia hora? Não importa. Era pouco útil fazer conjunturas porque o panorama estava em constante mutação. Com cinco minutos de tempo extra, Rony recebeu o lançamento pela direita e foi derrubado pelo goleiro Unsain. O árbitro – extremamente atrapalhado, sem nenhum controle sobre o jogo – foi ao assistente de vídeo checar e confirmou o pênalti.

Les choses se sont alors compliquées. Palmeiras allait-il se contenter de gérer le match, avec un joueur de moins, encore une demi-heure ? Après cinq minutes de prolongations, Rony a été lancer en profondeur et s’est fait faucher par le gardien Unsain. L’arbitre est allé consulté la VAR pour vérifier l’infraction et a signalé le point de penalty.

Cette décision a provoqué la furie du banc de Defensa y Justicia, au Mané Garrincha et ont entraîné l’expulsion de Braian Romero, pour contestation. Les deux équipes se retrouvent à dix contre dix, et Palmeiras bénéficie d’un penalty. Mais Gustavo Gómez ne l’a pas très bien frappé ce qui a permis à Unsain de le repousser avec une certaine tranquilité.

Malgré qu’il y ait désormais plus d’espace sur le terrain, cela ne s’est pas traduit par un meilleur jeu. Au contraire. Fatigués par le marathon de trois finales en ce début de saison, Palmeiras n’avait plus beaucoup de gaz, même si l’équipe a réussi à garder la possession du ballon dans la seconde moitié des prolongations. Defensa y Justicia a également baissé de rythme et bien avant le coup de sifflet de l’arbitre, les tirs au but étaient inévitables.

La séance de tirs au but

Gabriel Menino a bien commencé, Frías a égalisé. Luiz Adriano, entré en jeu pendant les prolongations, a touché le poteau. Merential a frappé fort pour donner l’avantage au Halcón. Gustavo Gómez (qui avait manqué le penalty dans les prolongations), a pris ses responsabilités, mais une fois encore il le tire trop mollement mais heureusement pour lui, Unsain l’a touché mais la balle a tout de même franchi la ligne.

Isnaldo a redonné l’avantage aux Argentins. Rony a égalisé puis Enzo Fernández a laissé son équipe à deux doigts de la consécration. Defensa y Justicia n’a même pas eu à tirer son denier penalty. Weverton, le gardien de but, s’est chargé du dernier tir de Palmeiras, mais a tiré au dessus ! Defensa y Justicia, le tenant du titre de la Copa Sudamericana s’est adjugé un nouveau titre continental !

Le résumé de la rencontre Palmeiras -Defensa y Justicia en vidéo

A lire aussi :

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici